Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Art brut japonais II
Halle Saint-Pierre  (Paris)  Du 8 septembre 2018 au 10 mars 2019

Pour sa rentrée muséale 2018-2019, la Halle Saint Pierre présente un deuxième volet consacré à l'art brut japonais avec une sélection d'oeuvres de plus d'une cinquantaine d'artistes souffrant d'incapacités fonctionnelles, de handicaps ou de troubles mentaux dont la plupart sont pensionnaires d'institutions spécialisées.

Supervisée par Martine Lusardy, directrice du lieu et commissaire attitrée, la monstration s'inscrit en résonance avec celle intitulée "Komorebi" qui s'est tenue jusqu'en janvier 2018 proposée au printemps par Le lieu unique à Nantes sous le commissariat de Mizue Kobayashi, directrice de l’institution sociale Aiseikai.

Elle illustre notamment l'universalité spatio-temporelle d'un art qui n'est pas circonscrit à l'Occident car au Japon au lendemain de la seconde guerre mondiale, en parallèle avec l'émergence de la théorisation de la notion d'art brut sous l'impulsion de Jean Dubuffet, Kazuo Itoga, alors directeur de la division de l'approvisionnement à la préfecture de Shiga crée la Fondation Omigakuen ("l’Ecole Omi") consacrée à la création plastique en poterie et destinée aux enfants handicapés mentaux ainsi qu’aux orphelins de guerre.

Depuis, le Japon s'est toujours préoccupée des personnes-artistes "inadaptées" pour des causes diverses, aux normes sociétales, ce qui a abouti à la création en 2004, sous l’impulsion de Kengo Kitaoka, le président de association japonaise d'aides sociales Glow, du Musée No-Ma dédié aux arts singuliers.

Comme toujours à la Halle Saint-Pierre, aucun parcours balisé n'est imposé au visiteur ce qui laisse ouvert son champ d'investigation au regard, en l'occurrence, des oeuvres d'une cinquantaine d'artistes en provenance de collections privées, celles de l'artiste ou de sa famille, et de fonds iconographiques inaliénables d'institutions à l'instar de ceux des premiers établissements psychiatriques européens tels qu'ils avaient été montrés ce printemps avec la récente exposition "La Folie en tête" à la Maison de Victor Hugo à Paris.

L'Art brut au pays du Soleil levant

L'impression d'ensemble qui se dégage de cette passionnante monstration tient en trois constats. En premier lieu, la qualité artistique, technique et esthétique de la sélection retenue dépourvues d'oeuvres ressortant au gribouillis enfantin.

Ensuite, la diversité formelle du monumental avec les sculptures-totems en mousse de polystyrène de Keisuke Atsumi à la miniature avec les reproductions maquettistes de Akira Yamane.

Enfin, l'absence de tropismes japonais patents notamment pour le visiteur qui n'est pas un exégète de la culture nippone même si Yoshihiro Watanabe réalise des origamis liliputiens, Makoto Koya une bande dessinée sur rouleau dans la tradition du manga et les magnifiques paravents d'obédience fantastique de Marie Suzuki.

Ainsi, la visite peut également s'ordonner sous l'angle des récurrences thématiques et/ou stylistiques avec l'art contemporain telles celles des suspensions textiles de Kazu Suzuki avec celles de Annette Messager.

Même si apparaissent des traces de recyclage de cultures populaires et/ou savantes, le matériau de prédilection de ces artistes est, d'une part, celui de leur vie quotidienne autocentrée par la transcription de fantasmes et obsessions qui établissent des réalités fictionnelles et oniriques.

Ainsi, traduisent-ils leur focalisation douloureuse sur la nourriture pour Noriyuki Katsura, les dents chez Ichiro Oka, les chiffres obsession pour Yu Fujita voire l'électroménager avec Tomoaki Sakai. D'autre part, celui d'un rapport au monde sur un mode angoissant comme traduit par Masaru Noue.

Sur les deux niveaux de la Halle, les poteries en argile, sculptures féériques ou monstrueuses constitutives de mythologies personnelles et de cosmogonies imaginaires de Shinotu Hamawaki, Hiroshi Fukao, et surtout de Sinichi Sawada exposé à la Biennale de Venise 2013,constituent le fil rouge de la déambulation.

Se dégagent des thématiques récurrentes qu'il appartient au visiteur de synthétiser. Tel celui de la ville tentaculaire et de l'urbanisme oppressant pour Shogo Harazuka et Katsuyoshi Takenaka avec ses buildings noirs et l'accumulation de véhicules dont des camions pour Takumi Matsuhashi, Toshio Okamoto et Katsuyoshi Saito.

A ne pas rater les dessins et peintures réalisés par Masaki Hironaka et Yukio Karaki, rescapés des bombardements nucléaires, et l'impressionnant immense "Panorama du monde", conglomérat des grandes mégapoles, de Norimitsu Kokubo.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Halle Saint-Pierre

Crédits photos : MM avec l'aimable autorisation de la Hamme Saint-Pierre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 octobre 2018 : Réchauffement culturel

Pollution, pesticides, réchauffement climatique, guerres, brexit, cum-ex. A notre manière, chez Froggy's Delight, on essaie de lutter contre toute cette morosité avec notre petite sélection culturelle histoire de se réchauffer le coeur et les neurones. C'est parti :

Du côté de la musique :

"K A N A P S" de EuTéPé
"Radiate" de Jeanne Added
"Their Prime" de Jo Passed
"In our circle" de Rivulets
"Mount pleasant" de Smoove & Turrell
"Common wealth" de The 10:04s
"Schaum" de Unhappy birthday
Rencontre avec Vanessa Philippe, autour de son album "A l'abri du vent". le tout accompagné de la première partie de la session acoustique de Vanessa Philippe et Fredda
"Forces" de Arca
"Les portes du paradis" de Dani Terreur
"Par mon nom EP" de Nawel Ben Kraiem
"Enfant du vide" de Pandore
Compte rendu du festival Ellipse à Toulouse avec Derinëgolem - Drame - Zombie Zombie - Gareth Dickson - Petit fantôme - Franky Goes To Pointe à Pitre - Halo Maud - Moodoïd
et toujours :
"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Dom Juan ou Les Limbes de Molière" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Je parle à un homme qui ne reste pas en place" au Théâtre du Rond-Point
"Les vagues, les amours, c'est pareil..." au Centquatre
"L'Architecte et l'Empereur d'Assyrie" au Théâtre Darius Milhaud
"Jester Show" au Théâtre Les Déchargeurs
"Au nom du père, du verre... Et paf par terre !" à la Maison des Métallos
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Je viens de nulle part et c'est loin de Paris" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Apocalypse de Jean" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"C'est pourtant simple !" au Théâtre d'Edgar
"Une vie de pianiste" à la Comédie Bastille
les reprises :
"Au menu, amours de saison" au Théâtre de l'Epée de Bois
"La Cerisaie, variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Popeck - Même pas mort !" au Théâtre L'Archipel
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre du Petit Montparnasse
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Transmission/Transgression - Maître et élèves dans l'atelier" au Musée Bourdelle
"Ossip Zadkine - L'instinct de la matière" au Musée Zadkine
"Zao Wou Ki - L'espace est silence" au Musée d'Art Moderne

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"People that are not me" de Hadas Ben Aroya
"La tendre indifférence du monde" de Adilkhan Yerzhanov
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Jean Moulin, l'affranchi" de Bénédicte Verguez Chaignon
"L"assassin de ma soeur" de Flynn Berry
"L'espace du rêve" de David Lynch & Kristine McKenna
"La chance de leur vie" de Agnès Desarthe
"Le douzième chapitre" de Jérôme Loubry
"Les fils de la poussière" de Arnaldur Indrioason

et toujours :
"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles

Froggeek's Delight :

"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
et toujours :
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=