Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Spoon - The Clientele
Nouveau Casino  (Paris)  11 octobre 2005

Belle affluence ce soir au Nouveau Casino pour le concert de Spoon venu avec sa première partie habituelle The Clientele.

The clientele, trio londonien composé de d'Alasdair McLean, James Horney et Mike Keen, n'est pas un nouveau venu sur la scène pop. Depuis 1997, il distille la pop des années soixante avec une belle constance sans réellement percer.

En live, ce soir, les morceaux virent au soporifique qui fait dodeliner quelques têtes.

Si les intro sont prometteuses le reste du morceau ne suit pas,les mélodies s'enlisent et n'arrivent pas à conclure. Un air d'ennui flotte sur la salle.

Mais le temps ne passe pas si vite qu'on le croit. Alasdair McLean, dont la voix n'est pas au mieux de sa forme, est prêt à poser la guitare et demande à la régie le timing. Il reste encore du temps pour deux chansons…

L'arrivée de Spoon est saluée avec enthousiasme.

Depuis 10 ans, les texans se maintiennent à un très bon niveau en parvenant à éviter tous les pièges du formatage et leur dernier album Gimme Fiction a reçu un accueil très favorable.

Spoon attaque avec "Something to look forward to" de leur album précédent Kill the moonlight et "The beast and dragon adored" de Gimme Fiction. Le ton de la soirée est donné. Ca démarre très fort.

Les morceaux s'enchaînent sans transition, avec un gros son, allant de crescendo. Les titres phares de Gimme Fiction, "I turn my camera on", "Two sides of Monsieur Valentine", "The delicate place" et "My mathématical mind" scotchent le public.

Leur rythmique efficace navigue sans esbrouffe entre les mélodies presque pop, le krautrock et le groove.

Il faut également reconnaître que Britt Daniel est un frontman efficace et quasi charismatique dont la voix rauque aux vibratos à la Prince et la présence scénique ne sont pas pour rien dans l'affaire.

D'autres titres de l'album Kill the moonlight, "Paper tiger", "The way we get by" ou "Jonathon Fisk" joué en rappel prouvent une belle continuité dans l'inspiration de Spoon.

Au tiers temps, le concert s'essoufle un peu mais Britt Daniel, qui a du métier, ne laissera pas le temps au public de décrocher. En conclusion, une belle prestation d'un groupe qui n'a sans doute pas l'audience médiatique qu'il mérite.

Et c'est naturellement par un lancé de cuillères sur la scène qu'un petit groupe de jeunes fans anglophones saluera le groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Spoon and Rafter de Mojave 3
La chronique de l'album Gimme Fiction de Spoon
Spoon en concert à La Maroquinerie (mercredi 5 juillet 2017)

En savoir plus :

Le site officiel de Spoon

Crédits photos : Laurent (plus de photos sur Taste of Indie )


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=