Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Spoon - The Clientele
Nouveau Casino  (Paris)  11 octobre 2005

Belle affluence ce soir au Nouveau Casino pour le concert de Spoon venu avec sa première partie habituelle The Clientele.

The clientele, trio londonien composé de d'Alasdair McLean, James Horney et Mike Keen, n'est pas un nouveau venu sur la scène pop. Depuis 1997, il distille la pop des années soixante avec une belle constance sans réellement percer.

En live, ce soir, les morceaux virent au soporifique qui fait dodeliner quelques têtes.

Si les intro sont prometteuses le reste du morceau ne suit pas,les mélodies s'enlisent et n'arrivent pas à conclure. Un air d'ennui flotte sur la salle.

Mais le temps ne passe pas si vite qu'on le croit. Alasdair McLean, dont la voix n'est pas au mieux de sa forme, est prêt à poser la guitare et demande à la régie le timing. Il reste encore du temps pour deux chansons…

L'arrivée de Spoon est saluée avec enthousiasme.

Depuis 10 ans, les texans se maintiennent à un très bon niveau en parvenant à éviter tous les pièges du formatage et leur dernier album Gimme Fiction a reçu un accueil très favorable.

Spoon attaque avec "Something to look forward to" de leur album précédent Kill the moonlight et "The beast and dragon adored" de Gimme Fiction. Le ton de la soirée est donné. Ca démarre très fort.

Les morceaux s'enchaînent sans transition, avec un gros son, allant de crescendo. Les titres phares de Gimme Fiction, "I turn my camera on", "Two sides of Monsieur Valentine", "The delicate place" et "My mathématical mind" scotchent le public.

Leur rythmique efficace navigue sans esbrouffe entre les mélodies presque pop, le krautrock et le groove.

Il faut également reconnaître que Britt Daniel est un frontman efficace et quasi charismatique dont la voix rauque aux vibratos à la Prince et la présence scénique ne sont pas pour rien dans l'affaire.

D'autres titres de l'album Kill the moonlight, "Paper tiger", "The way we get by" ou "Jonathon Fisk" joué en rappel prouvent une belle continuité dans l'inspiration de Spoon.

Au tiers temps, le concert s'essoufle un peu mais Britt Daniel, qui a du métier, ne laissera pas le temps au public de décrocher. En conclusion, une belle prestation d'un groupe qui n'a sans doute pas l'audience médiatique qu'il mérite.

Et c'est naturellement par un lancé de cuillères sur la scène qu'un petit groupe de jeunes fans anglophones saluera le groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Spoon and Rafter de Mojave 3
La chronique de l'album Gimme Fiction de Spoon
Spoon en concert à La Maroquinerie (mercredi 5 juillet 2017)

En savoir plus :

Le site officiel de Spoon

Crédits photos : Laurent (plus de photos sur Taste of Indie )


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=