Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Shadow of the Tomb Raider
PlayStation 4 - Xbox One - Microsoft Windows  (Square Enix / Crystal Dynamics)  septembre 2018

La rentrée existe aussi pour ce qui est des jeux vidéos et il faut bien avouer que les mois de septembre et d’octobre s’avèrent être d’excellents crus pour ce qui est des jeux vidéos quelle que soit la plateforme sur laquelle on y joue. Des titres comme Spiderman, exclusivité PS4 ou Shadow of the Tomb Raider sont déjà sortis, Assassin’s Creed Odyssey vient juste de sortir en attendant bientôt Red Dead Redemption 2 qui devrait mettre tout le monde d’accord.

Square Enix nous propose ici un nouveau Tomb Raider, un jeu à l’immense popularité, sorti pour la première fois sur la PS1. Lara Croft est donc de retour pour mon plus grand plaisir, cinq ans après The Rise of the Tomb Raider.

On la retrouve dans la jungle péruvienne, d’une beauté assez impressionnante. Les graphismes du jeu sont assez hallucinants. Les villages qu’elle traverse au cours de l’histoire sont superbes, peuplés de nombreux personnages avec lesquels Lara peut converser, certains lui proposant des missions annexes qui rallonge la durée de vie du jeu.

Lara affronte toujours des trinitaires (qui sont à l’origine de la mort de son père) à la recherche d’une relique et de tombeaux cachés. Son parcours est semé d’embuches et d’adversaires humains ou d’animaux, d’énigmes aussi que le joueur est censé résoudre. Une grande partie du jeu est centrée sur l’exploration, ce qui s’explique à mon avis par la beauté des décors qu’elle traverse. Les combats sont présents dans le jeu, en quantité raisonnable et avec une difficulté que l’on peut régler dans le menu des options. On peut aussi régler la difficulté d’exploration dans le jeu avec la possibilité de la faciliter, des traces blanches apparaissant aux endroits où l’on doit passer et disparaissant si on règle l’exploration sur difficile. Il en est de même pour les combats et l’utilisation des munitions et pour les énigmes. Les trois, explorations, combats et énigmes sont réglables indépendamment pour ce qui est de la difficulté et c’est franchement une excellente idée d’avoir séparé ces réglages.

On dispose d’un arbre de compétences dans le menu option que l’on améliore au cours du jeu en fonction des points de compétences obtenus au cours du jeu. Cet arbre de compétences est construit autour de trois axes, action, survie et exploration. On peut le faire évoluer lorsque l’on rencontre des feux de camp, présent à de nombreux endroits du jeu. On peut aussi profiter de ces feux de camp pour améliorer armes et tenues, en fonction de l’argent qu’on dispose et les villages possèdent des boutiques dans lesquelles on peut faire ses emplettes, notamment pour acheter de nouvelles tenues.

Lara Croft peut se camoufler dans le décor, dans des herbes hautes ou même disposer de la boue sur elle pour devenir quasi invisible le long des parois boueuses. Cela lui sera nécessaire lorsqu’elle devra s’attaquer à des adversaires avec, pour seule arme, un simple couteau. Elle peut et doit toujours s’agripper aux parois, utiliser son grappin et effectuer d’immenses sauts dans le vide pour atteindre ses objectifs. Elle nage souvent aussi, comme dans les épisodes précédents, devant éviter certains poissons dangereux.

La jouabilité est excellente, comme dans les épisodes précédents. On retrouve ses marques dès les premières secondes et quelques nouveautés sont offertes pour effectuer quelques mouvements ou pour tuer quelques ennemis depuis des points de hauteur.

Les graphismes sont fabuleux, dans une jungle luxuriante, dans des tombeaux magnifiques. Ils s’accompagnent de jeux de lumières assez impressionnants et on se surprend à prendre le temps de visiter avec application les territoires traversés par Lara, juste pour le plaisir des yeux.

La bande son est assez bluffante aussi, parfaitement adaptée aux décors. On retrouve les bruits de la faune dans la jungle péruvienne et elle s’emballe lorsque le danger arrive. Les cinématiques sont agréables, visuellement parfaite et nous offre une histoire intéressante.

La durée de vie est conséquente, faite d’une mission principale à laquelle s’ajoutent des missions annexes que l’on peut faire ou ne pas faire. On a aussi un certain nombre d’objets à rechercher si l’on veut. On peut aussi, si on le désire, revenir aux endroits traversés dans le jeu, après avoir effectué la mission principale. Il suffit d’aller sur la carte dans le menu des options et de cliquer sur les lieux visités, notamment à partir des feux de camp rencontrés.

Shadow of the Tomb Raider est donc un excellent jeu, dans la lignée des précédents avec néanmoins de nombreuses améliorations qui font que l’on prend un immense plaisir à retrouver Lara Croft.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tomb Raider
Le Facebook de Tomb Raider


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=