Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Transmission/Transgression - Maîtres et élèves dans l’atelier
Musée Bourdelle  (Paris)  Du 3 octobre 2018 au 3 février 2019

Le Musée Bourdelle propose régulièrement de superbes et passionnantes expositions au didactisme éclairé autour de l'oeuvre du maître des lieux, le sculpteur Antoine Bourdelle.

Après la dernière en date dédiée à sa passion de l'Antique ("Bourdelle et l'Antique - Une passion moderne"), il invite le public à un parcours-découverte du sculpteur-pédagogue à travers le fil rouge du processus de création avec "Transmission/Transgression - Maîtres et élèves dans l'atelier".

Les commissaires - Claire Boisserolles, Stéphane Ferrand et Amélie Simier, respectivement responsable des archives, de la documentation et des bibliothèques, responsable du cabinet d’art graphique et des peintures et conservateur général du Musée Bourdelle - ont réalisé un superbe travail pour présenter, dans une scénographie claire de Alexis Patras, à travers une conséquente sélection d'oeuvres de sculptures, mais également de dessins et de photographies, la nature tant de l'enseignement que des relations entre le maître-enseignant et ses élèves.

Bourdelle, "meneur de rêves"* et "accoucheur d'âmes"**, passeur de mémoire et pédagogue inspiré

Sculpteur reconnu, Antoine Bourdelle se consacre également à la transmission du savoir et devient une figure majeure de l'enseignement en son temps même si, faute d'avoir été "consacré" par le Prix de Rome, il ne peut intégrer l'Ecole des Beaux-Arts.

Il enseigne donc dans le circuit privé, dans son atelier et dans ceux de l’Académie de la Grande Chaumière pendant vingt années, de 1909 à 1929 qui devient une institution à l'audience internationale.

Comme le synthétise le titre de la monstration, sa pédagogie personnelle et novatrice conjugue la transmission des techniques et du savoir-faire propres à la sculpture et le développement de l'esprit critique pour s'affranchir des règles académiques et ainsi, indique-t-il, oeuvrer pour l'art de demain.

Bourdelle ne croît ni à la science infuse ni à l'artiste "sui generis". L'artiste a toujours un, ou plusieurs, père(s) même si pour exister il doit s'en affranchir, tuer le père comme en psychanalyse. Ainsi Bourdelle rend hommage à ses pères et pairs qui l'ont formé en déclarant, élève du premier et praticien du second : "J'ai appris de Falguière, je procède de Rodin".

Ainsi s'ouvre l'exposition qui montre comment de l'exécution de l'"Eve au rocher" destinée à la "Porte de l'Enfer" à celle du buste de Rodin, Bourdelle s'est dégagé de l'emprise rodinienne.

Cours pratiques et leçons théoriques nourrissent l'enseignement anticonformiste voire iconoclaste de Bourdelle ("Le seul système, c’est de n’en pas avoir"**) qui est prisé par de nombreux élèves tant français qu'étrangers fascinés par sa stature et son charisme qui transparaissent dans ses théories sur l'art et ses qualités d'écriture tel que résultant de ses cours**..

Le Musée et les commissaires ont entrepris un laborieux recensement identificatoire de cette "Internationale des élèves" qui se succédaient au rythme de 50 par année, et présentent les oeuvres d'une dizaine d'élèves étrangers qui ont persévéré, parfois de manière notoire, dans leur art tels, et entre autres, Léon Indenbaum, Otto Gutfreund, Vera Moukhina, Irena Codreano et Takashi Shimizu.

Parmi les élèves français, deux sculpteurs majeurs qui, si leur style présentent de grandes similitudes formelles, leur opinion sur l'enseignement bourdellien se situe radicalement aux antipodes, de l'ingratitude présomptueuse à la reconnaissance.

A savoir Alberto Giacometti ("La Femme de Venise V"), qui déclare que "L'enseignement de Bourdelle ne m'a pas apporté beaucoup", et Germaine Richer ("Le Griffu", "La feuille") qui indique "Tout ce que je sais c'est Bourdelle qui me l'a appris", et, à son tour, empruntera le chemin de la transmission.

Bourdelle prône la vertu du labeur incessant d'après modèle et ses élèves notamment féminines constituent également des modèles pour la création d'un répertoire de formes.

Tant pour les bustes avec des visages archétypaux tels celui hiératique de "La Roumaine" Fanny Moscovici, de la lumineuse Henriette Petit ("La Chilienne") et Madeleine Charnaux pour la "Tête au chignon yeux fermés" que pour les figures en pied.

Et parmi elles, la plus proche, l'élève grecque Cléopâtre. Elle devient son modèle favori, sa muse comme incarnation de la Sculpture ("Femme sculpteur au travail", "Femme sculpteur au repos") et son épouse dont est présenté un inédit, le "Beethoven à deux mains", une oeuvre de Rodin qu'elle a taillé mais restée inachevée, qui réalisera le rêve de Bourdelle de transformer sa maison-atelier en musée;

Par ailleurs, la statuaire est mise en résonance avec l'oeuvre graphique, tout aussi remarquable, de Bourdelle qui aussi enseigné le dessin à la Manufacture des Gobelins.

 

* cf. Cours et Leçons à l'Académie de la Grande Chaumière" compilés par Laure Dalon publiés aux Editions des Cendres
** Antoine Bourdelle

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Bourdelle

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=