Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Fabrique du Luxe - Les marchands merciers parisiens au XVIIIème siècle
Musée Cognacq-Jay  (Paris)  Du 29 Septembre 2018 au 27 Janvier 2019

Sous le commissariat de Rose-Marie Herda-Mousseaux, conservatrice en chef du patrimoine et directrice du Musée Cognacq-Jay, ce musée dédié aux oeuvres et arts décoratifs du 18ème siècle propose avec "La Fabrique du Luxe" une exposition sur le commerce du luxe à cette époque et ses acteurs privilégiés et influents que furent les marchands merciers parisiens.

En effet, ceux qui constituent une des plus importantes corporations parisiennes jouent un rôle majeur tant dans l'émergence du marché de l'art et l'essor de l'industrie du luxe à cette époque que dans l'histoire du goût qui est illustré, à travers quelques unes de ses figures célèbres, par une centaine d’objets d’art, de documents et d’archives.

Le petit espace monstratoire est savamment transformé en bonbonnière par le Studio Tovar qui a opté pour une palette de couleurs poudrées pour évoquer les décors intérieurs parisiens dans lesquels s'inséraient meubles et objets décoratifs, des bibelots aux peintures.

Les marchands merciers précurseurs de l'industrie du luxe

Négociant, importateur, décorateur et "designer", le marchand mercier était essentiellement, nonobstant ses qualités personnelles, un commerçant dont l'échoppe souvent modeste sise rue Saint Honoré ou Pont Notre Dame générait un chiffre d'affaires annuel, de l'ordre de plusieurs dizaines de millions d'euros, qui laisse rêveur, soucieux de la prospérité de sa maison pour laquelle il développe, avant l'ère du marketing, des stratégies de vente en initiant notamment la promotion publicitaire.

A cet égard, est présenté une reproduction à l'échelle réelle du tableau "L'Enseigne de Gersaint" peint par Watteau pour servir de panneau publicitaire à la galerie de son ami le marchand Edme-François Gersaint.

Celui-ci, à l'instar d'autres de ses homologues, comme Dominique Daguerre et Lazare Duvaux, bénéficie d'un focus avec des documents relatifs à la composition de son stock et la présentation de pièces emblématiques

L'exposition démontre ainsi le rôle du négociant tant dans la (re)vente d'objets importés, avec le monopole d'importation de ceux en provenance d'Orient, ou fabriqués par des "grands maîtres entrepreneurs" français, tels les ébénistes et ciseleurs doreurs.

S'il pouvait les revendre en l'état, il leur apportait souvent une valeur ajoutée.

Ainsi procédait-il par assemblage d'éléments "sur mesure" pour répondre à des demandes particulières et à la vogue du moment en recyclant son stock ou en pratiquant un enjolivement du produit avec, par exemple, "le fleurissement", l'apposition de fleurs sur des porcelaines, qui répondait à la très prisée esthétique "rocaille".

De même, il pouvait s'investir comme maître d'oeuvre dans l'élaboration de véritables projets décoratifs livrés "clé en main" dont il gérait la sous-traitance auprès d'autres corporations et artistes.

Cette thématique muséographique qui se prolonge dans les collections permanentes du musée permet de redécouvrir les richesses du lieu.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Cognacq-Jay

Crédits photos : MM avec l'aimable autorisation du Musée Cognacq-Jay


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=