Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 5 minutes de plaisir, 30 ans d'emmerdes
Le Triomphe  (Paris)  octobre 2005

Comédie légère et sans douleur de et avec Gilles Hoyer et Gilles Gangloff

Les deux Gilles, acteurs et co-auteurs nous proposent une pièce à tiroirs pour des variations autour du thème "l'enfant paraît". Faute de pouvoir en dire trop, ce qui déflorerait les jolies et amusantes intrigues, sachez que tout se passe entre hommes dans la salle d'attente de la maternité.

Les échanges comiques, drôles, émouvants, caustiques, attendris, autour de la couvade et des joies et déboires occasionnés par le nouveau-né fusent entre celui qui, angoissé et émerveillé, attend la naissance par césarienne de son premier enfant et le polygame, père désabusé d'une tribu, qui oppose aux délices de la paternité les basses contingences matérielles, entre celui qui a dû subir le parcours de l'éprouvette pour accéder au désir d'enfant par voie de la procréation assistée et celui de l'homosexuel qui ne se projette pas en termes de descendance.

Et puis ces pères, qu'ils soient réels, fantasmés ou potentiels, sont aussi des copains et la pièce aborde toute la palette de sentiments qui existent entre les copains, de la fraternité à l'affection, de la complicité à la concurrence, de l'amitié virile à l'amitié amoureuse.

Le texte est vif, percutant, sans passage à vide et les deux compères composent un tandem de choc toujours sur la même longueur d'onde. Leurs personnages leur collent à la peau et les revirements de situation nous prennent toujours au dépourvu. Et puis il y a une histoire, une histoire souvent vraie, et on rit aussi ce qui ne gâte rien.

Dans le rôle du grand tendre, nous retrouvons Gilles Hoyer qui poursuit son parcours initiatique autour du bébé. En effet, dans son one man show La première heure, il nous narrait sa vie avant le bébé en une heure et quelques anecdotes bien senties jusqu'à ce moment tant attendu et apprécié qu'est le pouponnage.

Il excelle en bon nounours lymphatique, un peu introverti, naïf, crédule et hypersensible face à Gilles Gangloff tout en nerfs qui bouscule les certitudes des nouveaux pères pour les ramener à des réalités plus masculines au terme d'un discours un peu provocateur qui se joue du machisme.

N'hésitons pas à faire du premier degré : la césarienne accouche d'un beau bébé joufflu et rieur qui ne détonnerait pas sur une scène plus grande que celle des cafés-théâtre et supporte bien la comparaison avec des spectacles ayant pignon sur rue.

Donc, à bon entendeur....

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :


La chronique du spectacle Tempête au phare ouest avec Gilles Hoyer et Gilles Gangloff
L'interview des Gilles


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=