Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le camp de la goutte d'eau
Daniel Bilalian  (Editions Presses de la Cité)  septembre 2018

Voilà une bien belle réédition que celle de l’ouvrage de Daniel Bilalian, Le camp de la goutte d’eau, publié en 1980 et qui ressort aujourd’hui, toujours aux Presses de la Cité. Daniel Bilalian fait partie de notre paysage audiovisuel. Tout le monde connaît ce journaliste, qui débuta comme grand reporter à Antenne 2, qui présenta entre 1982 et 2004 le journal télévisé et qui fut aussi directeur général adjoint du groupe France Télévisions, en charge des sports.

On connaît par contre beaucoup moins l’écrivain, lui l’auteur d’un ouvrage publié en 1980 ayant pour nom Les évadés qui a été réédité en 2016. Devant le succès rencontré par cette réédition, les éditions Presses de la Cité ont décidé d’en faire de même avec un autre de ces livres, paru aussi en 1980, Le camp de la goutte d’eau.

Dans son ouvrage, la volonté de l’auteur était de nous raconter l’histoire d’un camp bien particulier, ouvert en Ukraine en 1942 par les nazis destiné à briser à tout jamais les prisonniers de guerre français récidivistes de l’évasion. Son nom, le camp de Rawa Ruska ! Son sinistre surnom, le camp de la goutte d’eau vient du fait qu’il avait la particularité de ne disposer que d’un seul robinet pour des milliers de prisonniers.

Avec cet ouvrage, l’auteur a voulu récolter le récit des prisonniers de guerre qui ont risqué leur vie pour rentrer au pays, retrouver la liberté ou reprendre le combat. C’est donc leurs tentatives d’évasion que nous raconte l’auteur au travers d’aventures émouvantes, dramatiques mais aussi parfois burlesques. S’échapper de ce camp apparaissait comme impossible et pourtant ils l’ont fait.

Ces hommes qui se sont échappés, Daniel Bilalian les a rencontrés pour écrire son livre au début des années 80 et aujourd’hui un très grand nombre ne sont plus là. Parmi eux se trouvait le père de l’auteur, prisonnier quelques temps dans un autre camp. Vous l’avez donc compris, à travers ce livre, Daniel Bilalian a voulu leur rendre un immense hommage en laissant une trace écrite sur ces personnes qui n’ont jamais baissé les bras.

Un ouvrage important donc, pour comprendre de nouveau les horreurs du régime nazi au travers d’un camp qui n’est pas le plus étudié. Il nous montre un camp bien particulier qui est utilisé pour décourager les volontés d’évasion tout en montrant que les allemands avaient besoin de ces prisonniers pour en faire une main d’œuvre nécessaire à l’économie de guerre.

Mais pour autant, on voit bien que ces prisonniers de ce camp n’ont qu’une seule idée en tête, celle de s’évader, en inventant tous les stratagèmes possibles, du plus sérieux au plus burlesque. Leurs conditions de détention sont terribles, parfaitement décrites dans le livre, fruit du témoignage de ces anciens prisonniers. Il nous montre la force morale de ces prisonniers qui tiennent grâce à la solidarité qui se développe entre eux.

Et puis il y a ce projet d’évasion qui prend une place importante dans le livre, autour de la construction d’un tunnel, digne d’un grand film d’aventures.

Le camp de la goutte d’eau est donc un ouvrage important de témoignages, de devoir de mémoire aussi. C’est donc un ouvrage passionnant que nous proposa Daniel Bilalian il y a 38 ans, qui ne semble pas avoir vieilli avec le temps et cette réédition.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=