Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Feuilles d'Herbes
Centre Pompidou  (Paris)  novembre 2018

Spectacle-lecture de Pippo Delbono et Camille autour d'un texte de Walt Withman.

Pippo Delbono et Camille avaient prévenu : "Nous voulons monter un spectacle musical autour du texte Feuilles d'herbes, de Walt Whitman. Nous avons besoin d'être sur scène pour donner forme à notre envie. Nous vous proposons d'assister à notre première répétition publique. Nous n'avons rien préparé. Cela durera entre 20 minutes et 4 heures".

Le comédien et metteur en scène italien et la chanteuse française invitent ainsi le public - et peut-être particulièrement leurs publics respectifs - à une séance de travail, une improvisation, ce qu'on appelle communément dans la langue de Walt Whitman un "work in progress".

Cet exercice, pratiqué par des gens qui se connaissent, est souvent synonyme de tâtonnements, d'impasses et de cul-de-sac, de temps morts angoissants avant que jaillisse le "eurêka " et que tous soient enfin sur la même longueur d'ondes.

Si les protagonistes ne sont pas très intimes, on se doute que l'exercice va être encore plus difficile. La première séance sur scène entre Camille, chanteuse branchée et l'artiste italien amateur de grands textes ne pouvait qu'être qu'une séance d'approche, une tentative d'apprivoisement, voire une analyse des rapports de force pour comprendre qui allait deviner qui prendrait l'ascendant sur l'autre.

Dès le début, on sent qu'on est dans un round d'observation. Pippo Delbono, sur scène, joue les déprimés et les angoissés. Il vient de perdre son portable et de miraculeusement le retrouver, gagnant instantanément la sympathie générale par un coup de théâtre parce que celui qui lui a ramené est... parmi le public. En revanche, Camille, venant de la salle se dirige vers la scène en récitant un poème Walt Whitman dans un anglais très peu convaincant et pas très compréhensible.

Une fois tous les deux sur scène, commencent les prémisses de la lecture et de l'épreuve de force. Mais Camille, sentant qu'elle n'est pas à son avantage, demande à Pippo de chanter. Il s’exécute en chantonnant habilement une note lancinante et monocorde.

Contre-attaque de la chanteuse qui appelle à la rescousse plusieurs spectateurs pour qu'ils l'accompagnent dans un "mantra". L'acteur la laisse faire, ce qui donne un joli moment... alors que la salle s'éclaircit.

Difficile d'ailleurs de comprendre cette partie du public qui n'a pas la patience d'attendre ce qui pourrait advenir, qui ne sait pas qu'il est parti prenante à une création et qu'en tout état de cause, il doit "supporter " la forme qu'elle prend, que cela soit raté ou génial, passionnant ou ennuyeux.

Mais peut-être que ces claquements de siège sont le signal du triomphe de Pippo : Camille accepte de lire "normalement" le texte de Whitman en français. Lui, reprend avec un petit décalage le même texte en italien.

Le mélange des deux voix, le texte que Camille lit "proprement", tout cela laisse à penser que ce travail sur "Feuilles d'herbes" n'est pas une vue de l'esprit et, pendant le quart d'heure où l'alchimie fonctionne naît vraiment un petit moment d'émotion. Malheureusement saboté par Camille qui veut absolument finir sa lecture en anglais, privant l'auditeur de la fin de ce texte puissant de l'aède étasunien.

Tant pis, Pippo Delbono devra encore la canaliser, la dompter avant que sorte de leur duo-duel la quintessence de l'art poétique de Walt Whitman.On attend désormais la suite sans appréhension : le spectacle annoncé devrait bien avoir lieu.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=