Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Prisonniers de la géographie
Tim Marshall  (Editions Jean-Claude Lattès)  octobre 2018

C’est au cœur de la géographie que nous allons nous attarder avec cet ouvrage, nous qui habituellement nous intéressons plutôt à des ouvrages d’histoire. Yves Lacoste, immense géographe, nous avait proposé il y a bien longtemps un livre au nom évocateur "la géographie, ça sert d’abord à faire la guerre". Tim Marshall, lui, spécialiste des relations internationales qui travaille pour de nombreuses revues tout en effectuant aussi des reportages sur les différents conflits dans le monde, nous montre, à partir de dix cartes, pourquoi la Géographie est souvent plus forte que l’Histoire.

Et il faut bien dire que l’actualité lui donne souvent raison. Pourquoi Poutine est-il obsédé par la Crimée ? Pourquoi les USA étaient destinés à devenir une grande puissance mondiale ? Pourquoi la Chine veut-elle étendre sa zone d’influence toujours plus loin ?

Le livre traite de dix territoires en partant à chaque fois d’une carte du dit territoire. Des pays immenses sont traités comme les USA, la Chine et la Russie. L’auteur s’attarde aussi sur de vastes ensembles comme l’Europe de l’Ouest, l’Amérique latine, l’Afrique et l’Antarctique. Des espaces de tensions sont aussi traités comme l’Inde et le Pakistan, la Corée et le Japon, et le Proche-Orient. C’est donc une analyse multi-scalaire que nous propose l’auteur avec cet ouvrage passionnant.

En lisant l’ouvrage, on comprend vite que la politique et les relations internationales sont la plupart du temps déterminés par la géographie. Les choix politiques se retrouvent dictés par la topographie et les ressources naturelles que proposent les différents territoires. On se rend compte que le climat a une place fondamentale, qu’il peut facilement devenir le premier ennemi d’une armée, aussi grande soit-elle (ce que l’histoire nous a montré aussi au passage) et que ce sont les ressources pétrolières et gazières qui guident le monde (on le savait déjà ceci-dit).

On peut évidemment lire les chapitres dans l’ordre désiré, en fonction de notre intérêt pour chacun des territoires étudiés par l’auteur. A chaque fois, les découvertes sont nombreuses, les analyses pertinentes et parfaitement expliquées. L’idée de dérouler l’histoire du monde contemporain en déroulant des cartes est excellente et on comprend rapidement comment et pourquoi cet ouvrage a déjà connu un réel succès en Angleterre et en Allemagne. L’auteur nous explique les peuples et les pays pour ce qu’ils sont, des enfants du territoire.

Avec cet ouvrage, les éditions JC Lattès nous montrent la variété de leurs publications avec toujours le souci de nous offrir des ouvrages de grande qualité que l’on se place dans le domaine de la littérature ou des sciences humaines. Prisonniers de la géographie en est l’exemple parfait, un ouvrage essentiel pour ceux qui ont encore tendance à croire que la géographie est une science ennuyeuse mais aussi pour ceux qu’elle passionne.

Lire ce livre, c’est au final mieux comprendre le monde qui nous entoure, au travers de ses problèmes et de ses enjeux.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=