Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Louvres and/or Kicking the dead
Centquatre  (Paris)  novembre 2018

Performance de théâtre et arts visuels conçue et interprétée par Walid Raad.

Walid Raad est né au Liban en 1967 à l'époque où une large partie de la population était francophone, même totalement quand on s'intéressait aux couches intellectuelles et aux élites.

On pouvait donc s'attendre qu'il tienne sa conférence dans la langue des gardiens du Louvre. Las, c'est dans un anglais compréhensible par les Français niveau Bac sans mention que, casquette sur la tête, et à pleine vitesse, qu'il a tenu sa conférence palpitante et passionnante.

Pourquoi une casquette genre base ball sur la tête ? Pour signifier qu'il est prof d'art à la "Cooper Union" de New York ? Non, la réponse est à l'image de ce personnage attachant :lui qui n'est pas un conférencier professionnel a un trac fou et il est persuadé que celui-ci disparaîtra avec sa casquette fétiche sur la tête...

Force est de constater que cela a très bien fonctionné pendant l'heure et demie où il a raconté - entre autres - l'histoire du Louvre Abou Dabi. Pratiquant le "power point" projeté sur un écran vidéo, il n'a cessé d'expliquer des "hasards et des coïncidences" qui toutes aboutissent à ce musée hors norme conçu par Jean Nouvel pour l'Émirat.

Jamais avare d'anecdotes, doué d'une capacité phénoménale à relier des phénomènes apparemment sans liens entre eux, Walid Raad sait s'amuser avec son érudition et toujours retomber sur ses pieds quand il élabore une théorie qui paraît au premier abord bien fumeuse.

Dans la deuxième partie de sa performance, chacun quittera la salle de projection et son siège pour aller de l'autre côté de l'écran vidéo, là où sont exposés divers éléments explicatifs et ludiques.

On y découvrira le secret des objets sans ombres, des caisses en bois où sont dessinés les principaux chefs d'oeuvre qui seront exposés dans le musée délocalisé sur une île à la température caniculaire. Il faudrait être tout à fait anglophone, pour bien comprendre les fumeuses raisons du cheikh initiateur du projet pour redemander qu'on leur enlève l'odeur de mort qu'il a senti en recevant les dites caisses.

Sur une autre série de panneaux, on découvrira tout un aréopage de protagonistes qu'on retrouve peu ou prou mêlés au projet : d'Yves Saint Laurent à Paulette Goddard, de Frédéric Mitterrand à Donald Trump, d'Eric Maria Remarque à Nicolas Sarkozy...

Outre l'oeil, c'est le cerveau que vise Walid Raad. Il souhaite que ceux qui auront aimé sa démarche la poursuive avec, eux aussi, le même état d'esprit que le sien, à la fois ludique et critique.

Sans jamais se départir de son sourire ni de son débit de mots pour ne pas sauter une étape dans ses complexes et paradoxales explications, il laisse au final dans un état de béatitude totale. On a l'impression d'en savoir plus sur le monde et surtout d'avoir acquis les outils pour ne pas en être toujours dupe.

Bien sûr, on suppose qu'il y a des fausses pistes et des raccourcis dans ce parcours entre mémoire et imaginaire, mais on en ressort plus indulgent pour ceux qui croient pouvoir changer le monde à leur image et plus intelligent face à tous ceux qui s'évertuent à des actions vouées avant tout à l'archivage grâce à des maîtres collecteurs d'information comme Walid Raad.

Quoi qu'on pense de son travail, "Les Louvres and/or Kicking the Dead" prouve qu'il est un artiste complet dont on suivra désormais les nombreuses interventions, performances ou happenings.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=