Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Fourberies de Scapin
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  novembre 2018

Comédie de Molière, mise en scène de Emmanuel Besnault, avec Benoit Gruel, Schemci Lauth, Emmanuel Besnault, Deniz Turkmen et Manuel Le Velly.

Après le succès de son adaptation jeune public de Charles Perrault dans "Il était une fois… le Petit Poucet" et de "La vraie fiancée" de Olivier Py, la Compagnie L’éternel été s’attaque avec la fougue, la bonne humeur et le brin de folie créative qui la caractérise à un grand classique de la comédie française, en reprenant "Les fourberies de Scapin" de Molière.

Chants italiens, danses orientales, mimiques loufoques et gesticulations cartoonesques dignes des meilleurs Tex-Avery s’enchaînent avec une fluidité calculée, et à un rythme soutenu pour nous conter, dans le texte original, l’histoire de Léandre et Octave, deux fils de bonne famille tentant de déjouer le courroux paternel de Géronte et Argante grâce aux roublardises de l’ingénieux Scapin.

La mise en scène d’Emmanuel Besnault fait la part plus que belle à la farce et la bouffonnerie par le biais du comique gestuel (bras et jambes pédalant dans le vide, chutes, glissades) et du travestissement, grâce au talent du duo de comédien Schemci Lauth et Manuel Le Velly qui interprètent, pour le premier, Géronte (père de Léandre) et Octave (fils d’Argante) et, pour le second, Argante (père d’Octave) et Léandre (fils de Géronte), dans une transcendance générationnelle en clin d’œil et très à propos.

Faisant preuve tout au long du spectacle d’une inventivité scénique inépuisable, la troupe nous régale de trouvailles amusantes, comme un tableau évoquant un théâtre de marionnette, une intimidation dantesque d’Octave par un monstre tout droit sortie d’un univers d’Heroic Fantasy (interprété par Benoît Gruel en verve et … en voix), ou encore la scène de la bastonnade de Géronte que le spectateur est amené à expérimenter depuis l’intérieur même du sac !

Quant à la scénographie, là encore d’Emmanuel Besnault, on relèvera surtout sa grande ingéniosité, qui n’est pas sans évoquer le théâtre de tréteau italien, grâce à un décor modulable composé de deux pans amovibles, d’un plan incliné et de voilages qui sont utilisés pour suggérer les milles lieux où se déroulent l’intrigue à nombreux rebondissements.

Les comédiens mettent toute leur jeune énergie au service de ce rouleau compresseur comique, dansant, chantant, sautant, chutant sans cesse dans une débauche qui trouve de manière étonnante un équilibre avec un texte préservé et qu’on saisi d’un bout à l’autre de l’œuvre.

Emmanuel Besnault dans le rôle principal de Scapin impose sa voix grave et ses manières chevaleresque, tandis que Benoît Gruel incarne en opposition un Sylvestre benêt et attachant. Le couple Schemci Lauth et Manuel Le Velly en Géronte/Octave et Argante/Léandre fonctionne parfaitement tandis que Deniz Turkmen ne fait pas figuration dans son interprétation de Zerbinette, Hyacinthe et la nourrice.

Quelques morceaux de guitare de Manuel Le Velly viennent donner au spectacle une chaude et suave tonalité méridionale qui se marie fort bien avec les amours contrariés et les rocambolesques aventures de nos jeunes protagonistes.

Ces fourberies de Scapin, drôles, enjouées et réjouissantes séduiront à coup sûrs tous les publics, de 9 à 99 ans.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=