Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Franz Ferdinand
You Could Have It So Much Better  (Domino / PIAS)  octobre 2005

Tout d'abord pardon. Pardon à Alex Kapranos et aux trois autres membres de Franz Ferdinand

J'ai passé l'année dernière à casser du sucre sur le dos de votre groupe. Je me faisais une joie indicible à fanfaronner à tout va le manque d'estime que j'avais envers votre groupe, à défendre bec et ongles ma position d'"anti- Franz Ferdinand".

Tout, pendant l'an un de votre règne ne faisait que confirmer mes positions : votre groupe, sorti de nulle part et affublé de ce sobriquet historique "bourgeois bohêmement » correct, qui se met à cartonner partout. Votre look de minets insipides sponsorisés par le maître es bon goût du moment, Heidi Slimane, Directeur artistique de Dior, l'engouement immodéré du poudré Karl Lagerfeld pour vos mélodies.

Bref pour moi vous n'étiez qu'un énième groupe fantoche propulsé hérauts du renouveau du rock, j'étais même à deux doigts d'envoyer une missive à mon label préféré, Domino pour lui demander des explications. Comment le label qui avait hébergé mes héros d'adolescence, Pavement, Sebadoh, Silver Jews, Hood et j'en passe des meilleurs avait pu intégrer de tels branquignols ?

Et puis un samedi d'octobre, au cours d'un passage peu convaincu chez mon disquaire briochin (de Saint Brieuc, Côtes d'Armor), je me suis trouvé bien penaud. Alors que je déambulais dans les rayons, un disque furieusement addictif, aux mélodies finaudes et à la qualité de composition classieuse se diffusait dans le magasin.

Alors que je m'apprêtais à écouter l'excellent album de The American Analogue Set, je me risque à demander au disquaire ce qui passait… "Le nouveau Franz Ferdinand", me lance-t-il… Inutile de vous dire que je me suis retrouvé comme deux ronds de flan…

J'ai donc appelé le boss illico afin de récupérer l'objet du délit, en l'occurrence le deuxième album de Franz Ferdinand, You Could Have It Much Better. Autant être clair d'emblée, Kapranos et son équipe passent fastoche la barre du réputé fatidique deuxième album…

Dès "The Fallen", on retrouve les écossais en grande forme. Certes, on reconnaît immédiatement l'esthétique sonore, mais c'est une particularité qui différencie souvent les bons groupes des autres. Le premier single du groupe, Do You Want To, carton annoncé, en témoigne. "Evil And Heathen" est un morceau endiablé, avec un riff limite rockabily irrésistible… Les rythmiques post punk sont encore à l'honneur, comme sur "Well That Was Easy"…

D'ailleurs, ça en devient énervant, tant les quatre écossais semblent à l'aise pour torcher d'impeccables chansons pop diablement fédératrices… Idem sur "I'm Your Villain", même si les quatre compères ressortent un peu les riffs du mondialement connu "Take Me Out".

Visiblement à l'aise dans tous les genres, les Franz taquine le disco avec brio sur le mal nommé Outsiders… Une incroyable démonstration de la versatilité du quatuor est encore une fois déballée à nos oreilles avec l'incroyable "Eleanor Put Your Boots On", en venant narguer ce bon vieux Paulo Mac Cartney dans son propre jardin…

Don't Believe the Hype… Ben parfois il faut…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand parmi une sélection de singles (juin 2006)
La chronique de l'album Tonight : de Franz Ferdinand
La chronique de l'album Always Ascending de Franz Ferdinand
Franz Ferdinand en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Franz Ferdinand en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Franz Ferdinand en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Franz Ferdinand en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Franz Ferdinand en concert à L'Aéronef (16 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à l'Olympia (17 mars 2009)
Franz Ferdinand en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Franz Ferdinand en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Franz Ferdinand en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Franz Ferdinand en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Franz Ferdinand en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
Franz Ferdinand en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Samedi 26 août
La vidéo de DVD par Franz Ferdinand
La conférence de presse de Franz Ferdinand (24 avril 2004)

En savoir plus :

Le site officiel de Franz Ferdinand


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=