Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa
Musée Cernushi  (Paris)  Du 26 octobre 2018 au 27 janvier 2019

Organisée conjointement par le Musée Cernuschi, la Fondation du Japon, le Musée national d’art moderne et le Musée Hosomi de Kyoto, l'exposition "Trésors de Kyoto - Trois siècles de peinture Rinpa" présente une sélection d'oeuvres majeures de ce courant pictural japonais historique.

Comme pour l'ensemble des expositions proposées dans le cadre de la saison culturelle "Japonismes 2018" initié par le gouvernement japonais pour célébrer le 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, sont proposées des oeuvres inscrites au patrimoine national nippon et des chefs d'oeuvre exceptionnels distingués comme "Trésors nationaux" dont rare est la sortie hors du territoire national.

En l'espèce, le commissariat est assuré par Yoshiyuki Hosomi, directeur du Musée Hosomi de Kyoto, Ruichi Matsubara, vice-directeur du Musée national d’art moderne de Kyoto, et Manuela Moscatiello, responsable des collections japonaises du Musée Cernuschi, qui ont opéré une sélection éclairée d'oeuvres qui, en raison de la fragilité du support, feront l'objet d'une monstration en alternance.

Placé sous le signe du didactisme, avec un espace évoquant l’ambiance d’un atelier et des vidéos documentaires sur la technique Rinpa, le parcours se déroule de manière chronologique pour permettre d'apprécier l'évolution du style au fil des générations successives qui ont porté le mouvement Rinpa au cours des siècles.

L'Ecole Rinpa, transcrire la beauté

L'Ecole Rinpa a été fondé au 17ème siècle à Kyoto, alors capitale et berceau de la culture traditionnelle nippone, par les artistes Hon'ami Koetsu et Tawaraya Sotatsu dans l'héritage de la peinture classique en opérant une novation significative et audacieuse en lui imprimant un style décoratif.

Elle ressort donc essentiellement à la peinture décorative visant à la perfection et à l'excellence pour satisfaire une clientèle exigeante, celle de la Cour impériale, des vieilles familles aristocratiques et des riches marchands dont le paravent "Dieux du vent et du tonnerre" de Sotatsu constitue l'emblème suprême.

En effet, elle en concrétise les caractéristiques essentielles qui tiennent à la déclinaison, sur un arrière-plan réalisé à la feuille d'or, des thèmes japonais traditionnels en utilisant une palette de couleurs vives, parfois jusqu'à la saturation, avec un extrême raffinement esthétique.

Les artistes Rinpa traitent des thèmes empruntés à la poésie, à la littérature et au spectacle vivant, de la danse au théâtre comme les "Danseurs de bugaku" de Sotastu, et au bouddhisme et leur répertoire inclut évidemment les motifs majeurs de la peinture "conventionnelle" Yamato-e célébrant les beautés de la nature et la pérenne célébration de la nature au rythme des saisons.

Tel, aux côtés de la "La sorcière Yamanba" du théâtre nô, le paravent "Fleurs et plantes des quatre saisons" de Kmisaka Sekka dernier représentant au 19ème siècle de ce courant.

Si cette permanence traverse donc le temps, elle n'est cependant pas figée notamment en raison de la variété de traitement.

Ainsi, au 18ème siècle, les frères Ogata introduisent une composition novatrice par son épure et son cadrage et le traitement dynamique à l'instar de "Mont Fuji et Vagues à Matsushima" de Ogata Korin.

De même avec leurs "disciples" éclairés Watanabe Shiko au style éclectique avec son "Eléphant blanc" et le paravent "Feuilles d'éventail sur paravent" de Nakamura Hochu.

L'exposition comprend également quelques objets décoratifs et d'art de la table qui atteste de l'essaimage de ce courant pictural dans tous les domaines des arts appliqués dont la calligraphie, le textile, la céramique et la laque.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Cernushi

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Cernushi


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=