Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce qu'on attend, ce qu'on a déjà
Lavoir Moderne Parisien  (Paris)  novembre 2018

Monologue dramatique écrit et mis en scène par Mario Batista et interprété par Valentine Galey.

Une femme, un homme, mais aux antipodes du "chabadabada" lelouchien. Un amour invasif, délétère et destructeur qui n'aurait pas dû être et cependant a été, et existe peut-être encore, vécu de manière lucide, qui a conduit à l'abandon de soi jusqu'à la dissolution par l'esprit disjoint du corps et de la volonté.

Ou "Comment être à l’autre, se perdre à soi, se quitter à soi-même, abandonner sa vie, ma vie, la donner, la perdre, l’oublier en un autre". Et puis, un jour, comme l'ultime sursaut de la pulsion de vie, la proie se libère, la parole muselée se déverse comme le flot ininterrompu d'une régurgitation douloureuse.

"Ce qu'on attend, ce qu'on avait déjà", tel un précédent opus sur le thème de l'oppression, "Langue fourche", Mario Batista signe un monologue à l'écriture-scalpel et au verbe organique sous influence beckettienne qui se présente comme un réquisitoire sans appel explorant l'amour comme don absolu qui conduit à la désintégration mentale et qu'il met en scène en adresse au public dans une grande économie de moyens.

Sur un plateau nu avec les seules lumières sans maniérisme de Samuel Favart-Mikcha, hors de tout réalisme humoral, Valentine Galey délivre, de manière frontale, une performance éblouissante et poignante dans l'incarnation de cette femme sous influence devenue une femme en colère qui brise les chaînes de l'aliénation.

Et donc, tout est dit.
 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=