Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Au coeur de la folie
Luca d'Andrea  (Editions Denoël)  octobre 2018

J’ai découvert Luca d’Andrea, cet auteur italien, l’an dernier, avec son premier roman maîtrisé, L’essence du mal, que j’avais pris grand plaisir à lire et à chroniquer. Suite à cette chronique, j’ai eu la chance de pouvoir recevoir son deuxième ouvrage, Au cœur de la folie, toujours publié chez Denoël édition.

Quand on découvre un auteur et que son premier roman nous plaît, on se retrouve avec une double envie, celle de lire le plus rapidement son prochain ouvrage avec la ferme intention d’y prendre de nouveau un immense plaisir. Un an est passé déjà entre les deux ouvrages, j’ai eu l’occasion durant ce temps de découvrir de nouveaux auteurs, de lire de nouveaux polars qui souvent m’ont beaucoup intéressés. Et puis voilà, j’ai reçu Au cœur de la folie, je l’ai lu et la magie a opéré de nouveau.

Ce livre confirme tout le bien que je pensais de cet auteur italien, tout ce que j’ai déjà pu dire sur lui dans la chronique de son précédent livre. je me demande même si ce nouvel ouvrage n’est pas encore plus puissant que le précédent, avec une histoire à nous couper le souffle. Dans son précédent ouvrage, l’auteur flirtait avec le fantastique. Avec Au cœur de la folie, il s’y engouffre avec talent, pour notre plus grand plaisir.

Retour en Italie avec cet ouvrage, toujours dans le Tyrol, lieu de prédilection de cet auteur né à Bolzano. L’histoire se déroule en 1974, quand une femme nommée Marlène décide de fuir le sud-Tyrol à bord d’une Mercedes, laissant derrière elle son mari Herr Wegener, et emportant avec elle les saphirs qui lui avaient été confiés par la puissante mafia locale.

Alors que, devenu fou, il retourne la région pour la retrouver avec l’aide son homme de confiance, Marlene prend un mauvais virage et perd connaissance dans l’accident. Simon Keller, un Bau’r, un homme des montagnes qui élève des porcs, la recueille et la soigne. Marlene se remet petit à petit, dans un chalet isolé, hors de portée des poursuivants infatigables, et fait un jour la connaissance de Lissy, une truie de plus de 400 kilos, enfermée dans une cage spéciale, le grand amour de Simon Keller.

Le livre est construit autour de l’histoire de quatre personnages, de leur passé et de ce qu’ils veulent faire de leur avenir. L’histoire démarre vite et fort, le livre est construit autour de chapitres très courts qui donnent un rythme puissant au livre. On ne s’ennuie pas un seul instant et les temps morts autour de cette traque n’existent pas. Marlène se retrouve coincée entre son mari, son homme de confiance et la mafia qui la traque mais aussi son hôte que l’on découvre au fil des pages comme étant un personnage complexe et terriblement ambivalent, remettant en cause sa sécurité auprès de cet homme. Le titre du livre illustre parfaitement l’ouvrage car le lecteur se retrouve bel et bien au cœur de la folie.

Angoisse, suspense et frayeurs se développent au fil des pages, une tension monte comme dans le livre précédent. Les descriptions de la nature tyrolienne sont aussi très présentes, une fois encore. L’auteur aime les montagnes et les légendes qui sont aussi présentes dans le livre. L’auteur aime enfin construire ses romans autour de personnages offrant une noirceur fascinante.

Au cœur de la folie s’avère donc être un livre incroyable, un ouvrage dans lequel l’écriture nerveuse de l’auteur fonctionne à merveille pour nous offrir un thriller psychologique qui nous plonge dans l’angoisse au fil des pages. Le lecteur se retrouve tenu en haleine du début jusqu’ à la fin, en nous faisant passer par différents états. Brillant, maîtrisé et addictif, voilà trois mots qui complètent parfaitement tout le bien que je viens de dire de cet ouvrage et de cet auteur, qui continue donc à me surprendre.

On peine à poser le livre sur notre table de nuit tant il est compliqué de s’en séparer. Les 430 pages se dévorent et de nouveau, on se retrouve maintenant à attendre un nouvel ouvrage de Luca d’Andrea, peut-être dans un an, s’il poursuit le rythme qui conduit son écriture.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'essence du mal" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=