Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Villeneuve
First date  (PIAS)  octobre 2005

On étiquette souvent trop vite les choses. Particulièrement dans le monde de la musique où l'on colle ça et là des électro, dub, pop, chanson et j'en passe dès que, selon les cas, un son bidouillé pointe le bout de son électron, qu'une guitare sèche sonne comme un clavecin ou que plus de deux phrases de suite sont en français ...

Bref, on classe, on trie, on prend et on jette selon ses goûts et parfois on ne laisse aucune chance à un illustre inconnu qui aurait le malheur de porter une étiquette qui ne vous revient pas...

En ce qui concerne Villeneuve, il se trouve justement que l'on m'avait mis en garde façon "ça va pas te plaire, c'est un peu électro"... alors j'ai eu un peu de mal à mettre le disque au départ, toujours mieux à écouter, vous savez ce que c'est.

Et puis l'interview du dit Villeneuve approchant, il a bien fallu s'y mettre à ce fichu disque ... Et là surprise, c'est un disque tout ce qu'il y a de plus pop. Un croisement rigolo entre la pop claire anglo-saxone guillerette et des influences directement héritées des Beach Boys. Bien sûr, de nombreux arrangements électroniques émaillent ce disque, mais sont bien loin de lui donner sa réelle coloration. Ici la machine est au service de la mélodie, tout en douceur. Pas plus ni moins importante que la guitare, la batterie, le chant ...

En tout cas, qu'il soit pop, rock, électro ou encore électro-pop (le fin du fin !) First date apporte une grande fraîcheur sur la scène musicale française qui commence un peu à se congestionner autour de chanteurs un peu trop à voix et un peu trop à textes (souvent pour ne rien dire).

"Plus vite que le temps" est l'exception qui confirme la règle puisqu'il est le seul titre chanté en français (et d'ailleurs écrit par un autre auteur). Le reste du disque est dans la plus pure veine anglo-saxonne.

Tout commence d'ailleurs par un morceau plus mélancolique que dancefloor sur un duo avec la chanteuse principale de l'album qui n'est autre que Mélanie Pain, officiant notamment au sein de Nouvelle Vague. Doucement popisant, "Mercury" glisse vers "The Falling" sur lequel les premières volutes électro se font ressentir pour surgir ensuite sur "Oh no" à la ritournelle entêtante.

First date contient d'ailleurs quelques tubes en puissance, à écouter et à réécouter, comme l'enjoué "Things are gonna change" qui lorgne tant du côté des Catchers que des groupes de chez feu Sarah Records (Field Mice en tête) ou encore le titre suivant, "Sport hit paradise", cotonneux à souhait.

Ce disque finalement très éclectique est un de ces premiers rendez-vous (je sais elle est facile) que l'on se voudrait de louper !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dry Marks of Memory de Villeneuve
Villeneuve en concert à La Maroquinerie (2 février 2006)
Villeneuve en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
L'interview de Villeneuve (septembre 2005)
L'interview de Villeneuve (27 avril 2010)

En savoir plus :

Le site de Villeneuve


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=