Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fred Nevché
Valdevaqueros  (Internexterne)  septembre 2018

Je pensais pourtant bien connaître son travail et l’avais vu pour la première fois en concert au Glazart à Paris en 2009. Pas loin de 10 années plus tard, ma surprise est totale, heureux de constater une notable et belle évolution. Artiste aux talents remarquables, plusieurs fois récompensé, il s’est fait une place de choix dans le petit monde du slam. A l’aube des années 2010, après avoir passé quelques temps au sein du groupe Vibrion, Frédéric Nevchehirlian se lance en solo. Plus connu aujourd’hui sous le diminutif de Fred Nevché, son nom a évolué au fil des projets et de sa discographie.

Depuis son plus jeune âge, le marseillais vit avec une étrange sensation d’exil. Des parents venus d’Espagne du côté de sa mère, et ce nom, à consonnance arménienne hérité du côté de son père. Sur les bancs de la fac d’Aix-en-Provence, Nevché amoureux des lettres se prépare un destin de professeur de Français. Puis, sa carrière musicale démarre au milieu des années 2000.

Pionnier du genre slam dont il fait figure de fer de lance en France, Fred Nevché n’est pas pour autant révélé auprès du grand public. Grand Corps Malade ou Abd Al Malik occupe le devant de la scène.

Pourtant, Vibrion est sacré prix du Printemps de Bourges en 2005 et prix du FAIR en 2008. Fred collabore alors avec Serge Teyssot-Gay (guitariste de Noir Désir) et les ambiances musicales de Nevché restent pour un temps rocks, brutes, organiques.

C’est le batteur qui donne la pulse, depuis son premier disque Monde Nouveau Monde Ancien en 2009, jusqu’à son précédent travail Rétroviseur en 2015. Et puis, la rupture éléctro-synthétique : Valdevaqueros, son dernier album, paraît le 21 septembre 2018.

Ecrit entre le Québec, Casablanca et Marseille, Valdevaqueros, évoque le nom de cette plage de sable d’Andalousie, cerclée par les dunes, longeant la Costa de la Luz.

Les arrangements modernes particulièrement soignés sont réalisés par Simon Henner et Martin Mey (du groupe French 79). Ils mettent en abîme une poésie sensible et toujours intacte. L’écriture de Fred Nevché est nourrie par le goût du voyage, l’actualité et la culture populaire. Les 40 minutes du disque défilent sans que vous ne vous en aperceviez. De nappes de synthé en petits riffs électro, le slam de Fred Nevché se fait plus mélodique qu’autrefois, plus chanson actuelle et plus pop aussi.

De nombreuses vidéos du projet sont à retrouver sur YouTube. Ne manquez pas Fred Nevché au Point Ephémère le 11 décembre prochain, ou au File 7 à Magny-le-Hongre, en première partie de Charlélie Couture le 16 mars 2019.

 
\r\n

En savoir plus :
\r\n Le site officiel de Fred Nevché
\r\n Le Soundcloud de Fred Nevché
\r\n Le Facebook de Fred Nevché


Cyril Adda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=