Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Laval, Un mystère français
Renaud Meltz  (Editions Perrin)  octobre 2018

Après la biographie de l’empereur romain Commode, chroniqué sur notre site, les éditions Perrin nous proposent dans leur collection Biographie, un ouvrage sur un tout autre personnage, issu d’une autre époque, connu du grand public pour son rôle dans l’Etat Français pendant la sombre période de l’Histoire de France. C’est donc bien de Pierre Laval dont parle cet ouvrage pour une biographie complète sur un personnage complexe.

A la manœuvre de cette biographie, Renaud Meltz, professeur d’Histoire contemporaine, à l’université de Haute-Alsace, directeur du CRESAT et auteur d’une biographie remarquée de Saint-John Perse. Il a aussi codirigé un ouvrage sur les écrivains-diplomates et publié de nombreux articles sur les relations internationales et l’opinion publique.

Cinq parties sont proposées pour couvrir la biographie de Pierre Laval, cinq parties correspondantes à cinq grands moments de sa vie : son enfance et sa formation politique, son ascension politique et sa bascule de la gauche à la droite, son rôle de conciliateur à l’épreuve du pouvoir dans les années 30, son ambigüité pacifiste au début de la guerre et enfin son passé de collabo pendant l’Etat Français.

Le lecteur apprendra de nombreuses choses concernant Pierre Laval à travers cet ouvrage. L’homme fut distingué "homme de l’année" par le magazine Times en 1931. A l’époque président du conseil, il fut accueilli à Washington par l’ambassadeur Paul Claudel. L’auteur nous montre aussi très bien son ascension, sociale et politique. Fils d’un aubergiste de Chateldon, il fut tout d’abord un avocat besogneux avant de devenir maire d’Aubervilliers puis député socialiste pour finir interlocuteur de Staline, Hitler et Mussolini. Son histoire se terminera sur un peloton d’exécution dans la prison de Fresnes, condamné pour avoir été le mauvais génie de Pétain, l’emblème honni de la Collaboration, qui a souhaité publiquement la victoire de l’Allemagne nazie.

Renaud Meltz nous propose donc une biographie particulièrement précise et documentée sur un homme complexe, au parcours heurté qui, sous des abords frustres et habiles, recèle bien des secrets. L’auteur s’appuie sur des sources nouvelles et inédites, qui nous dévoilent la trajectoire d’un homme qui n’avait rien de fatal, où l’argent, les opportunités et l’entourage, l’obsession du pouvoir, jouèrent un rôle décisif.

On apprend par exemple comment Laval a construit sa fortune pendant l’entre-deux-guerres. L’ouvrage nous montre les nombreuses ambigüités qui caractérisent le personnage pendant cette période. Cette période de l’entre-deux-guerres est d’ailleurs particulièrement bien décrite dans l’ouvrage de Renaud Meltz puisqu’elle se retrouve au cœur de l’existence de Pierre Laval, expliquant beaucoup de choses dans la vie de ce dernier.

L’ouvrage enfin a aussi le mérite de faire en sorte que nous ne pensions pas ce personnage seulement au travers de son rôle de collaborateur, car son histoire est bien plus complexe. Preuve en est la taille de l’ouvrage qui représente un pavé de pas moins de 1250 pages qui se lisent néanmoins facilement, presque comme un roman.

1250 pages pour nous montrer brillamment, au détour d’une écriture fine et précise que l’homme au final aura eu plusieurs vies, autour d’une trajectoire étonnante. L’ouvrage représente donc une biographie monumentale sur l’un des personnages les plus controversés de l’Histoire de France.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=