Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Enfer conjugal
Théâtre de la Huchette  (Paris)  décembre 2018

Monologue dramatique d'après des nouvelles de Guy de Maupassant conçu et interprété par Alain Payen.

Dernier spectacle du cycle "Les Classiques de La Huchette", cycle dans lequel on avait pu apprécier la très juste et efficace adaptation de "Nana" de Zola par Catherine Sauval, "L'Enfer conjugal" proposé par Alain Payen regroupe plusieurs nouvelles de Guy de Maupassant traitant d'affaires judiciaires concernant des hommes ayant brisé le contrat matrimonial de manière cavalière ou pour le moins expéditive.

Alain Payen, l'un des "Monsieur Smith" de "La Cantatrice Chauve" qui continue de faire rayonner l'oeuvre d'Eugène Ionesco dans la version de Nicolas Bataille à la Huchette, a d'emblée trouvé la vérité de son personnage,le juge Saval,qu'on va retrouver à divers âges de sa carrière, d'abord juge de paix, puis,vingt ans après,juge d'assises et enfin en toute fin d'existence.

D'abord "L'Enfer conjugal" sera vu sous l'angle du vaudeville, avec l'histoire d'un paysan normand qui, sous l'emprise de la boisson, voulait vendre sa femme au mètre cube. Puis, ce sera le tour d'un sacristain exigeant des espèces sonnantes et trébuchantes pour services rendus en "fécondant" une bonne bourgeoise...

Chacune des histoires contées vaut son pesant de rires. Alain Payen, dans sa redingote d'époque, alterne le flegme du juge et l'esprit malin et matois des paysans normands si chers à Maupassant. Ayant choisi avec soin des extraits de plusieurs courts textes, Alain Payen réussit à les rendre si cohérents qu'on a l'impression qu'ils sortent tous du même roman.

A la fois drôle et émouvant, il construit un récit qui, peu à peu, fait gagner en épaisseur son personnage central. S'il dessine en s'amusant une sociologie crédible des paysans normands de Maupassant, il réussit à créer avec le juge Serval un caractère à La Bruyère qui, en vieillissant,finit par ne plus s'amuser devant ces cas de plus en plus graves qu'il doit juger.

Toute l'espèce humaine défile devant lui et le juge en cours d'assises affronte une humanité encore plus noire que celle qu'il côtoyait jeune juge de paix. Cette noirceur déteint sur lui et,vieux monsieur n'ayant d'autre horizon que la mort,il s'interroge sur le sens d'une vie pas plus satisfaisante que celles qui ont bifurqué selon ses jugements.

Après avoir fait bien rire, Maupassant sait émouvoir et Alain Payen, en allant sans efforts apparents de la gaité à la tristesse, donne à voir tout son art et celui d'un écrivain qui a su peindre avec sa plume les hommes comme ses contemporains impressionnistes ont su les peindre avec leurs pinceaux.

Un mélange harmonieux des genres totalement convaincant.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=