Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Utoya 22 juillet
Erik Poppe  décembre 2018

Réalisé par Erik Poppe. Norvège. Drame. 1h33 (Sortie 12 décembre 2018). Avec Andrea Berntzen, Müller Osbourne, Aleksander Holmen, Brede Fristad, Sorosh Sadat, Daniel Sang Tran et Mariann Gjerdsbakk.

Personne n'a oublié ce qui s'est passé en Norvège, le 22 juillet 2011. Dans l'île d'Utoya a lieu un camp de jeunes militants du parti travailliste. Ils sont 500 dans cette petite île pas très loin d'Oslo quand, à 17 h 22, retentissent des coups de feu.

Anders Behring Breivik donne le départ de ce qui sera l'un des plus grands massacres de tous les temps perpétré par un seul homme. Pour la première fois, l'Europe connaît l'un de ces drames qui endeuillent régulièrement les États-Unis.

"Utoya 22 juillet" d'Erik Poppe raconte le plus fidèlement possible ce qui s'est passé. Mais il a choisi la forme de la fiction et suit quasiment en temps réel une jeune fille et son entourage pris dans la fusillade.

De prime abord, on pourrait se demander quel est l'intérêt de reconstituer un "fait-divers" dont on connaît tous les tenants et les aboutissants. Comment peut-on "fictionner" une histoire forcément banale dans son déroulement et, ô combien, morbide ?

Erik Poppe a trouvé le bon angle d'attaque : on ne verra jamais l'assassin. Son film est une constante fuite éperdue des personnages qui ne savent pas d'où vient le danger. Paniqués, les uns et les autres se croisent, tentent de se cacher, de trouver un endroit idéal pour échapper à la mort.

Ils entendent des bruits mais ignorent d'où ils proviennent. Alors certains se jettent dans la gueule du loup", d'autres se protègent momentanément mais l'invisible et diabolique Breivik peut, à tout moment, changer de route et les abattre.

Quelque part, "Utoya 22 juillet" d'Erik Poppe rappelle "The Blair Witch Project". C'est un film d'horreur diffuse avec un suspense très bien menée. La caméra pourrait être totalement subjective et être les yeux de la jeune adolescente que le cinéaste suit constamment. On ressent ses peurs, ses battements de cœur plus rapides, ses moments de relâchement et ces instants d'extrême tension.

Qui plus est, on ne sait pas quel sera son sort final. Si l'on raisonne en se souvenant que Breivik a tué 69 personnes et en a blessé encore plus, on se dit qu'elle a eu un peu plus d'une chance sur deux d'en sortir indemne.

Bien entendu, on ne révèlera pas la fin du film qui s'avère haletant de bout en bout. Jamais voyeuriste ni larmoyant, il donne une vision "objective" de ce qui a dû vraiment arriver pendant ces longues minutes d'angoisse pour ces très jeunes gens. Pour parvenir à ce résultat, le réalisateur s'est entouré de rescapés qui lui ont permis de bien restituer les faits et l'état dans lequel ils se trouvaient.

"Utoya 22 juillet" d'Erik Poppe est une réussite, un vrai moment de cinéma et un hommage pudique à ses jeunes immolés sur l'autel du fanatisme.

En prenant des non-professionnels pour incarner les victimes de Breivik, le réalisateur a certainement fait le bon choix car on a l'impression qu'ils auraient pu être parmi les victimes et leur effroi et leur désarroi ne paraissent pas jouer.

En sortant de la salle, on a une pensée pour tous ceux qui sont morts figés dans l'incompréhension de ce destin absurde qu'a scellé pour eux Anders Behring Breivik.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=