Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce They Call me Rico & the Escape
Sweet Exile  (Voxtone)  novembre 2018

C’est par un froid après-midi d’hiver que j’ai été transporté dans un univers parallèle. Pour cela, point besoin d’enfourcher une quelconque machine sortie tout droit d’un film de science-fiction. Non, pour faire ce voyage, j’ai tout simplement mis l’album Sweet Exile de They Call Me Rico & The Escape dans ma platine et j’ai décollé.

Imagine, une ville déserte d’Amérique, au Far West, les affiches Wanted placardées un peu partout, ce desperado, nommé Rico est recherché pour son utilisation de sa six cordes, le slide nerveux, l’harmonica aux lèvres entre deux couplets, usant le talon de ses bottes, à cogner le tempo.

Rico, tout droit débarqué de ses Rocheuses natales, et après 3 albums, a un casier plutôt chargé : Nuits de Fourvière avec Jack White, Jazz à Vienne, Cahors Blues Festival, Blues sur Seine, Cognac Blues Passions et je te passe le Festival d’été de Québec et le Festival International de Jazz de Montréal. Les quatre lettres claquent comme autant de méfaits scéniques.

Rico mélange les mélodies folks, la voix rocailleuse se mettant au service du blues et du rock. Mais pour Sweet Exile, il a compris qu’une bande pouvait être encore plus efficace et il s’est adjoint les services de Jean Joly, à la basse et de Josselin Soutrenon à la batterie. Ainsi naquit la légende du gang Rico and The Escape.

Ils nous offrent ainsi un album qui sent le sable, la sueur après une folle chevauchée, bride battant les flancs de leur monture. Les compositions sont variées, mélangeant rock, folk, blues et les orchestrations qu’ils nous proposent sont complexes. Afin que la légende marque encore plus les esprits, le trio s’est adjoint les services d’un mystérieux quatrième membre derrière les claviers.

Si tu as envie de choper la locomotive en marche, foulard masquant ton visage, chapeau au vent et de claquer tes talons sur la queue encore fraîche du Crotale, je te conseille d’embarquer pour ce Sweet Exile, fort à parier que tu ne regretteras pas ton voyage. Pour sûr lecteur !

 

En savoir plus :
Le site officiel de They Call me Rico & the Escape
Le Bandcamp de They Call me Rico & the Escape
Le Facebook de They Call me Rico & the Escape


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=