Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chambre noire
Carreau du Temple *  (Paris)  décembre 2018

Seul en scène marionnettique conçu et inteprété par Yngvild Aspeli accompagnée par la musicienne Ane Marthe Sorlien Holen dans une mise en scène de Yngvild Aspeli et Paola Rizza.

Dans son roman "La faculté des rêves", l'écrivain suédoise Sara Stridsberg a redonné vie à la figure de Valerie Jean Solanas, une féministe radicale des années 1960, auteur du célèbre "SCUM Manifesto". L'acronyme "SCUM" est explicite : il signifie "Society for Cutting Up Men". Littéralement, "société pour dépecer les hommes".

Le manifeste SCUM aurait pu en rester là et ne susciter cinquante ans après que l'ire des vieux machos alcooliques comme Michel Houellebecq, mais Valerie Solanas a tenté de mettre à exécution son programme en tirant sur Andy Warhol, le pape de l'underground américain, qu'elle accusait d'avoir plagié un de ses manuscrits. Après ce haut fait d'armes, condamnée à de la prison et de l'asile, son destin s'est brisé entre drogue et prostitution.

C'est à partir de cette anecdote qu'Yngvild Aspeli a construit sa "Chambre noire". Sur la scène, une grande marionnette à taille humaine, représente Valerie Solanas vieillie. Casquette grise sur la tête,chemise blanche ouvert sur un corps jaune et déjà décharné, jeans déchirés et tongs, l'activiste a un visage creusé et elle murmure plus qu'elle ne parle.

Accompagnée d'une musicienne,Ane Marthe Sorlien Holen, blonde comme elle, Yngvild Aspeli est plus proche de Marilyn Monroe que de Valerie Solanas et d'ailleurs le célèbre "My heart belongs to Daddy" sera chanté par les deux jeunes femmes qui vont mener musique électronique battante cette évocation fantasmée.

Car c'est un spectacle total qui est proposé : chants, musiques, projections vidéos de chevaux et de formes géométriques, chorégraphies et marionnettes se succèdent et s'entremêlent.

Yngvild Asper et Paola Rizza ont conçu un spectacle d'une grande beauté formelle, la vie de Valerie Solanas étant réduite aux éléments biographiques que l'on vient de résumer.

On appréciera le moment où Yngvild Asperi anime une araignée géante, celui où elle combat avec la marionnette très réussie d'Andy Warhol. Avec leurs échos "velvétiens", mais passées à la moulinette électronique, les musiques conçues par Anne Marthe Sorlien Holen visent aussi cette époque de la "Factory" warholienne où tout était possible même d'attenter à la diva du pop art.

Sans doute faut-il connaître l'histoire de Valerie Solanas pour comprendre tout le dispositif mis en œuvre par Yngvild Aspeli. Quoi que cela ne soit pas forcément nécessaire, si on se laisse prendre au charme onirique de ce spectacle élégamment composé.

 
* en partenariat avec le Mouffetard-Théâtre des arts de la marionnette

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=