Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Bal des Philosophes
Bal Blomet  (Paris)  décembre 2018

Spectacle-conférence philosophique de Frédéric Pagès accompagné par la pianiste Jessica rock.

Un mardi par mois a lieu désormais au Bal Blomet, ce célèbre cabaret antillais des années 1920 qui s'appelait alors le "Bal Nègre", et qui depuis 2017 connaît une deuxième jeunesse, "Le Bal des philosophes".

Qu'on ne s'attende pas à voir Luc Ferry aux bras d'Elisabeth Roudinesco ou Michel Onfray guincher avec Cynthia Fleury. Non, Le Bal des Philosophes" est un spectacle-conférence conçu par Frédéric Pagès, agrégé de philosophie et journaliste littéraire au Canard Enchaîné.

Le principe en est simple : tous les mois, il raconte un philosophe, lie sa vie et son œuvre. Pour lui, un penseur est d'abord un personnage dont l'existence, même studieuse, peut être passionnante pour un auditoire pas forcément sorti de Normale Sup.

Son récit, digne d'un Alain Decaux qui ne pointerait pas son index devant lui et d'un Michel Onfray qui ne saurait pas tout sur tout et sur le reste, est entrecoupé d'improvisations musicales.

Il a déjà traité de Platon et de Descartes. Prévoit Rousseau et Nietzsche. Spécialiste de Jean-Baptiste Botul, et animateur d'un Salon où se réunissent chaque mois les plus fanatiques partisans de ce philosophe controversé, il finira cette première saison 2018-2019 par des révélations inédites sur cet intellectuel atypique. Il se pourrait que Bernard Henri Levy vienne l'accompagner et, cette fois, ce ne sera pas au piano mais au pipeau.

Pour les "Orgies métaphysiques" de Kant, comme lors de la séance précédente sur Descartes, les mots de Frédéric Pagès étaient ponctués par les notes de Jessica Rock, une pianiste émérite dont les interventions remarquables resteront dans les mémoires des spectateurs.

Au point que certains ont été frustrés quand Frédéric Pagès, tout à son sujet, a oublié de la laisser intervenir une dernière fois. Pour se consoler, Ils pourront la découvrir quand elle se produit dans le "Jessica Rock Trio », qui pratique un rock "entre transe et fantasmagorie".

Ce dernier mot paraît bien loin de Kant, le rigoureux auteur de la "Critique de la raison pure", mais c'est justement le contraire que Frédéric Pagès a démontré dans ses interventions. Le titre qu'il a donné à sa conférence, "Les orgies métaphysiques", est en contradiction apparente avec un philosophe de cabinet connu pour sa ponctualité et sa chasteté.

Or, derrière des œuvres et une vie austères, cet homme qui n'a jamais quitté sa ville de Koenisberg et qui, sans être athée, pensait que Dieu n'était pas nécessaire à la raison, imaginait qu'il y avait d'autres mondes et n'excluait pas la possibilité de l'existence d'extraterrestres.

Pendant toute une partie de sa vie, il a été influencé par un philosophe suédois, Emanuel Swedenborg, qui ne parlait que d'anges et d'esprits. Sans doute, Frédéric Pagès aurait plutôt dû appeler sa conférence les "orgies mystiques" de Kant, mais il a brillamment montré comment le siècle des Lumières avait une "face B" derrière laquelle se cachaient le diable et les alchimistes, l'hypnose,le pythagorisme et autres néo-platoniciens...

A la portée de tous, rythmé, sans jargon ni verbiage, la conférence-spectacle de Frédéric Pagès se conclut par le jeu fécond des questions-réponses ouvrant de nouvelles perspectives mais le meneur du jeu philosophique sait prévenir tout délire car il ne s'agit pas de dépasser le temps qui lui était imparti et qu'il remplit déjà bien !

Parfait pour des jeunes de terminale et leurs parents, "Le Bal des Philosophes" est une ouverture originale vers la philosophie comme sport de combat pacifique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=