Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Julia Holter
Aviary  (Domino Record)  octobre 2018

"What I’ve come to realize is all music is political (…) It’s not like I’m inserting politics into my songs, it’s just there, just like it’s inherently personal (…) But parts of me are in it, when people ask if my work is "political" or "personal", yes it’s both of those things, as is all art, all art is political and personal whether it wants to be or not." Julia Holter

Il y a des disques dont on sait dès la première écoute qu’il en faudra de très nombreuses autres pour l’apprécier pleinement, le comprendre et le goûter à sa juste valeur. Cet Aviary en fait partie. Mais c’est quelque chose de récurrent chez la chanteuse Américaine, c’est même une marque de fabrique : un univers sonore sophistiqué n’oubliant jamais d’être mélodique, s’affichant comme la digne fille spirituelle de Laurie Anderson et de Kate Bush, de celles qui concilient avant-garde, musiques ambitieuses et émotions.

Telle une prêtresse, d’une sensibilité évanescente et irradiante confinant parfois à un abandon des sens, entre rock, pop, "classique", jazz, folk, musiques traditionnelles ou médiévales (elle entretient des liens resserrés avec la littérature et la musique du Moyen Age) et polyphonies vocales, elle semble souvent survoler de sa voix les chansons, entre instruments terrestres et voix aériennes, rythmes et percussions comme un cœur battant.

Elle travaille sur les timbres, le grain sonore, les atmosphères, les différentes dynamiques et harmoniques. Tout un monde lointain. Elle va jusqu’au bout de ses idées, les chansons ne peuvent pas durer deux minutes trente, elles affichent donc en majorité le double voire le triple. De toute façon, une fois le disque lancé, le temps n’a plus d’emprise sur l’auditeur. 90 minutes environ, c’est le temps de cet Aviary. 90 minutes où les formes et les structures traditionnelles sont constamment renversées. 90 minutes où il faut autant avoir une vue d’ensemble sur ce disque que sur ces nombreux détails.

Chaque instrument est agencé en fonction de ses qualités sonores, de la façon dont il accompagnera les autres, du monde qu’il développe (la harpe Ravélienne dans "Voce Simul" est un exemple parmi beaucoup d’autres) avec forcément une noblesse dans la recherche de couleur et de sonorités magiciennes. En cela, elle n’est pas si éloignée d’Olivier Messiaen avec ces couleurs et cette musique qui évoque le chant des oiseaux.

Le titre de l'album provient d'une réplique d'une nouvelle de Etel Adnan : "I found myself in an aviary full of shrieking birds". Et c’est peut-être là le sommet de ce disque, cette profondeur de son avec des arrangements aussi éclatants qu’élégants, au-delà d’une écriture parfois nébuleuse pourtant d’une rare finesse, dans sa conception contrapuntique notamment, mais que l’on retrouve dans ses paroles qui ont tendance à être parsemées de références historiques et de citations ésotériques. Ce n’est pas un hasard donc si on a souvent l’impression de planer, comme en apesanteur. Un disque dont il ne faudra absolument pas se priver !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Julia Holter en concert au Festival La Route du Rock #26 (dimanche 14 août 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Julia Holter
Le Bandcamp de Julia Holter
Le Soundcloud de Julia Holter
Le Facebook de Julia Holter


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=