Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monsieur
Rohena Gera  (décembre 2018) 

Réalisé par Rohena Gera. Inde/France. Drame. 1h39 (Sortie le 26 décembre 2018). Avec Tillotaa Shome, Vivek Gomber, Geetanjali Kulkarni, Rahul Vohra, Divya Seth Shah, Chandrachoor Rai, Dilnaz Irani, Bhagyashree Pandit et Anupriya Goenka.

Objectivement, le scénario de "Monsieur" ("Sir" en version originale) de Rohena Gera pourrait sortir d'un roman de la collection Harlequin  Ratna, jeune femme rêvant d'être couturière, est la bonne d'Ashwin, jeune homme de très bonne famille de Bombay, qui, par sens du devoir, doit reprendre l'entreprise de BTP dirigée par son père mais souhaitait devenir écrivain.

Evidemment, la jeune domestique est un modèle de modestie, de patience et de travail. Elle, l'invisible, va devenir indispensable pour le jeune homme... l'amour impossible va-t-il triompher des préjugés et de la différence de classe ?

Sujet Harlequin, "Monsieur" paraît aussi un véhicule de film déjà vu dans d'autres cinématographies. Grâce à l'écart entre les deux protagonistes, on va alors pouvoir suivre plusieurs points de vue sur le pays, découvrir les collègues et la famille de Ratna, comprendre le point de vue des riches sur les pauvres et en savoir plus sur cette société indienne très stratifiée.

"Feel good movie" indien, dans la lignée du déjà mythique "The Lunchbox" de Ritesch Batra, "Monsieur" de Rohena Gera parvient à surmonter tout cet enrobage presque démagogique.

La jeune réalisatrice se bat contre les communautarismes et essaie de montrer que son pays pourrait grâce à des gens ouverts comme Ratna et Ashwin sortir de ses archaïsmes les plus choquants. Car, après la pauvreté, c'est sans doute cela qui est le plus visible en Inde : le mépris des dominants sur les dominés.

Même si la mère d'Ashwin est un monument de préjugés (et que dire de ses "petites amies"), Rohena Gera n'en fait pas des caricatures. Ce qu'on perçoit, au contraire, c'est qu'il y a des forces nouvelles qui s'opposent à cet immobilisme, à ce sectarisme. Ratna "profite" de sa condition de veuve, soudain "libérée" de ses obligations sociétales, pour essayer de devenir autre chose. Son ambition de devenir styliste la structure et va lui permettre de ne pas revenir à son point de départ si elle quitte sa condition ancillaire.

Joué par des acteurs sensibles, jamais outranciers, "Monsieur" de Rohena Gera fera prendre conscience à bien des spectateurs que l'Inde d'aujourd'hui, fort de son milliard d'habitants ne se résume pas à des clichés bouddhistes et à des images d'extrême pauvreté.

De plus en plus, comme en Chine, des millions d'hommes et de femmes ont rejoint le mode de vie occidental ou, mieux, l'ont adapté à leur pays. Ils en ont aussi, hélas, pris les travers en termes d'inégalités.

"Monsieur", par l'intermédiaire d'une belle histoire, fait entrer dans la modernité indienne et permet au spectateur de mieux comprendre ce qui le rapproche et l'éloigne de cette population urbanisée et ayant troqué beaucoup de ses traditions pour le modèle universel de surconsommation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=