Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monsieur
Rohena Gera  (décembre 2018) 

Réalisé par Rohena Gera. Inde/France. Drame. 1h39 (Sortie le 26 décembre 2018). Avec Tillotaa Shome, Vivek Gomber, Geetanjali Kulkarni, Rahul Vohra, Divya Seth Shah, Chandrachoor Rai, Dilnaz Irani, Bhagyashree Pandit et Anupriya Goenka.

Objectivement, le scénario de "Monsieur" ("Sir" en version originale) de Rohena Gera pourrait sortir d'un roman de la collection Harlequin  Ratna, jeune femme rêvant d'être couturière, est la bonne d'Ashwin, jeune homme de très bonne famille de Bombay, qui, par sens du devoir, doit reprendre l'entreprise de BTP dirigée par son père mais souhaitait devenir écrivain.

Evidemment, la jeune domestique est un modèle de modestie, de patience et de travail. Elle, l'invisible, va devenir indispensable pour le jeune homme... l'amour impossible va-t-il triompher des préjugés et de la différence de classe ?

Sujet Harlequin, "Monsieur" paraît aussi un véhicule de film déjà vu dans d'autres cinématographies. Grâce à l'écart entre les deux protagonistes, on va alors pouvoir suivre plusieurs points de vue sur le pays, découvrir les collègues et la famille de Ratna, comprendre le point de vue des riches sur les pauvres et en savoir plus sur cette société indienne très stratifiée.

"Feel good movie" indien, dans la lignée du déjà mythique "The Lunchbox" de Ritesch Batra, "Monsieur" de Rohena Gera parvient à surmonter tout cet enrobage presque démagogique.

La jeune réalisatrice se bat contre les communautarismes et essaie de montrer que son pays pourrait grâce à des gens ouverts comme Ratna et Ashwin sortir de ses archaïsmes les plus choquants. Car, après la pauvreté, c'est sans doute cela qui est le plus visible en Inde : le mépris des dominants sur les dominés.

Même si la mère d'Ashwin est un monument de préjugés (et que dire de ses "petites amies"), Rohena Gera n'en fait pas des caricatures. Ce qu'on perçoit, au contraire, c'est qu'il y a des forces nouvelles qui s'opposent à cet immobilisme, à ce sectarisme. Ratna "profite" de sa condition de veuve, soudain "libérée" de ses obligations sociétales, pour essayer de devenir autre chose. Son ambition de devenir styliste la structure et va lui permettre de ne pas revenir à son point de départ si elle quitte sa condition ancillaire.

Joué par des acteurs sensibles, jamais outranciers, "Monsieur" de Rohena Gera fera prendre conscience à bien des spectateurs que l'Inde d'aujourd'hui, fort de son milliard d'habitants ne se résume pas à des clichés bouddhistes et à des images d'extrême pauvreté.

De plus en plus, comme en Chine, des millions d'hommes et de femmes ont rejoint le mode de vie occidental ou, mieux, l'ont adapté à leur pays. Ils en ont aussi, hélas, pris les travers en termes d'inégalités.

"Monsieur", par l'intermédiaire d'une belle histoire, fait entrer dans la modernité indienne et permet au spectateur de mieux comprendre ce qui le rapproche et l'éloigne de cette population urbanisée et ayant troqué beaucoup de ses traditions pour le modèle universel de surconsommation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=