Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhésus - The Duke Spirit
La Maroquinerie  (Paris)  20 octobre 2005

Après le mini-album Meanwhile (at) the party très prometteur, le trio de Rhésus sort son premier album Sad disco qui est une parfaite réussite. Un son personnel, un réel talent d'écriture de chansons pop-rock qui accrochent l'oreille et une production de grande qualité.

Est venu aussi le temps de défendre l'album en live et c'est avec plaisir que nous retrouvons ce jeune groupe sympathique sur la scène de la Maroquinerie.

Première date pour éprouver les nouveaux titres, premières émotions et incertitudes. Autant le dire tout de suite, même si pour les fans de musique il s'agit d'une évidence, le concert ne sera pas la reproduction de l'album.

Le concert démarre avec "The actress" qui permet de retrouver immédiatement le son Rhésus. Suivront "Smile", "Back in town", le tubesque "Sad disco", "Just let go" et le décapant "Bikini test".

Les morceaux sont exécutés avec une énergie remarquable.

La rythmique de Simon Nodet est toujours aussi affutée et il se donne à fond même si ses baguettes savent dompter leur énergie redoutable pour se faire plus légères.

 

Sur "You and me" qui vire au maelstrom sonique, Aurélien Marie, chanteur investi et doté d'une vraie présence scénique, finit à genoux.

Difficile de reste indifférent à sa prestation qui s'avère tout autant habitée pour "Daylight" quand il échange la guitare pour le clavier.

Le trio fonctionne bien et ne s'économise pas sur scène ce qui donne un concert pêchu où le rock domine et où on sent une forte tendance noisy. Ce qui démontre également la bonne composition des morceaux.

 

Si la présence de Laura Rosello est toujours discrète, sa basse est efficace et elle assure la deuxième voix et les choeurs avec des intonations qui ne sont pas sans rappeler celles de P.J. Harvey.


Le concert s'achève. Les applaudissements fusent. Rhésus revient pour un rappel apocalyptique avec "Shooting star" pendant lequel Aurélien se bat frénétiquement avec sa guitare. Simon tape sur ses fûts avec toute son reste d'énergie. Laura sourit. Puis tout finit en douceur.

Rhésus manifeste un réel et fort potentiel en album comme en live. A suivre donc de près.

A Rhésus succède The Duke Spirit, groupe anglais encore peu connu, qui se range dans les groupes de rock à guitares et à fille qui oeuvre dans le old garage.

Un quatuor de musiciens un rien arty déverse un mur de son sur lequel hurle Leila Moss, une blonde ravageuse en jeans compressif et chemise collante.

Les morceaux se suivent et se ressemblent. Ca déménage et débouche les oreilles.

La Maroquinerie s'est un peu vidée et le groupe finira en petit comité. Sont restés les fans ultimes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Meanwhile (at) the party de Rhesus
La chronique de l'album Sad Disco de Rhésus
Rhésus parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album The Fortune Teller Said de Rhesus
Rhésus en concert au Nouveau Casino (14 décembre 2005)
Rhésus en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Rhésus en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
L'interview de Rhésus (11 juin 2004)
L'interview de Rhésus (26 septembre 2005)
L'interview de Rhesus (26 avril 2006)
L'interview de Rhésus (septembre 2007)
La chronique de l'album Neptune de The Duke Spirit
The Duke Spirit en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=