Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paulina
Manufacture des Abbesses  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique d'après un opus de Angélica Liddell interprété par Clémence Caillouel dans une mise en scène de Jessica Walker.

Porter sur scène une partition de l'auteure, comédienne et metteuse en scène espagnole Angélica Liddell relève d'un impossible défi tant son écriture autofictionnelle et la singularité dramaturgique de son théâtre de la douleur semblent inappropriables.

La metteuse en scène chilienne Jessica Walker relève le défi en élaborant le saisissant monologue "Paulina" d'après "La Maison de la force", terrifiant opus écrit par Angélica Liddell en 2009 pour, indique-t-elle, se survivre à elle-même après une relation de soumisson dont elle relate le processus destructeur mis en résonance avec la violence des hommes auxquelles succombent les femmes.

"Succombent" car la maltraitance féminine résulte tant de l'amour inconditionnel porté à un psychotique usant de toute la panoplie de la tyrannie conjugale, de l'humiliation à la maltraitance physique en passant par les sévices sexuels, que de la barbarie d'assassins violeurs, qualifiée de "féminicide" devenu l'apanage du Mexique, la "capitale du crime", un des pays les plus dangereux au monde qui concurrence les états en guerre, avec la révélation des hécatombes de Ciudad Juarez.

Sur un plateau plongé dans le noir, simplement éclairée plein feu par un projecteur à main qui suit ses apparitions fantomatiques, une vahiné déchue avec son chapeau cabossé, en pagne effiloché et soutien-gorge crasseux, corps sanguinolent et poignets bandés.

Elle est la personnification de l'auteure, qui, dans une chambre d'hôtel à Venise, cité des amours romantiques, tente de surmonter le dégoût de la vie et de soi en relatant tant le mécanisme inéluctable de la double contrainte paradoxale dans la domination que les ultimes mécanismes de survie, tel l'automutilation, et les prémisses de la résilience par l'épuisement physique, et de Paulina, figure tragique de toutes les victimes happées par le machisme meurtrier.

Magnifique révélation, la jeune comédienne Clémence Caillouel dispense une performance exceptionnelle, par un jeu organique d'une rare puissance dramatique, d'immersion poignante au limite du supportable, nonobstant la distanciation théâtrale, au coeur de l'intime ravagé et de la souffrance.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=