Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paulina
Manufacture des Abbesses  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique d'après un opus de Angélica Liddell interprété par Clémence Caillouel dans une mise en scène de Jessica Walker.

Porter sur scène une partition de l'auteure, comédienne et metteuse en scène espagnole Angélica Liddell relève d'un impossible défi tant son écriture autofictionnelle et la singularité dramaturgique de son théâtre de la douleur semblent inappropriables.

La metteuse en scène chilienne Jessica Walker relève le défi en élaborant le saisissant monologue "Paulina" d'après "La Maison de la force", terrifiant opus écrit par Angélica Liddell en 2009 pour, indique-t-elle, se survivre à elle-même après une relation de soumisson dont elle relate le processus destructeur mis en résonance avec la violence des hommes auxquelles succombent les femmes.

"Succombent" car la maltraitance féminine résulte tant de l'amour inconditionnel porté à un psychotique usant de toute la panoplie de la tyrannie conjugale, de l'humiliation à la maltraitance physique en passant par les sévices sexuels, que de la barbarie d'assassins violeurs, qualifiée de "féminicide" devenu l'apanage du Mexique, la "capitale du crime", un des pays les plus dangereux au monde qui concurrence les états en guerre, avec la révélation des hécatombes de Ciudad Juarez.

Sur un plateau plongé dans le noir, simplement éclairée plein feu par un projecteur à main qui suit ses apparitions fantomatiques, une vahiné déchue avec son chapeau cabossé, en pagne effiloché et soutien-gorge crasseux, corps sanguinolent et poignets bandés.

Elle est la personnification de l'auteure, qui, dans une chambre d'hôtel à Venise, cité des amours romantiques, tente de surmonter le dégoût de la vie et de soi en relatant tant le mécanisme inéluctable de la double contrainte paradoxale dans la domination que les ultimes mécanismes de survie, tel l'automutilation, et les prémisses de la résilience par l'épuisement physique, et de Paulina, figure tragique de toutes les victimes happées par le machisme meurtrier.

Magnifique révélation, la jeune comédienne Clémence Caillouel dispense une performance exceptionnelle, par un jeu organique d'une rare puissance dramatique, d'immersion poignante au limite du supportable, nonobstant la distanciation théâtrale, au coeur de l'intime ravagé et de la souffrance.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=