Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paulina
Manufacture des Abbesses  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique d'après un opus de Angélica Liddell interprété par Clémence Caillouel dans une mise en scène de Jessica Walker.

Porter sur scène une partition de l'auteure, comédienne et metteuse en scène espagnole Angélica Liddell relève d'un impossible défi tant son écriture autofictionnelle et la singularité dramaturgique de son théâtre de la douleur semblent inappropriables.

La metteuse en scène chilienne Jessica Walker relève le défi en élaborant le saisissant monologue "Paulina" d'après "La Maison de la force", terrifiant opus écrit par Angélica Liddell en 2009 pour, indique-t-elle, se survivre à elle-même après une relation de soumisson dont elle relate le processus destructeur mis en résonance avec la violence des hommes auxquelles succombent les femmes.

"Succombent" car la maltraitance féminine résulte tant de l'amour inconditionnel porté à un psychotique usant de toute la panoplie de la tyrannie conjugale, de l'humiliation à la maltraitance physique en passant par les sévices sexuels, que de la barbarie d'assassins violeurs, qualifiée de "féminicide" devenu l'apanage du Mexique, la "capitale du crime", un des pays les plus dangereux au monde qui concurrence les états en guerre, avec la révélation des hécatombes de Ciudad Juarez.

Sur un plateau plongé dans le noir, simplement éclairée plein feu par un projecteur à main qui suit ses apparitions fantomatiques, une vahiné déchue avec son chapeau cabossé, en pagne effiloché et soutien-gorge crasseux, corps sanguinolent et poignets bandés.

Elle est la personnification de l'auteure, qui, dans une chambre d'hôtel à Venise, cité des amours romantiques, tente de surmonter le dégoût de la vie et de soi en relatant tant le mécanisme inéluctable de la double contrainte paradoxale dans la domination que les ultimes mécanismes de survie, tel l'automutilation, et les prémisses de la résilience par l'épuisement physique, et de Paulina, figure tragique de toutes les victimes happées par le machisme meurtrier.

Magnifique révélation, la jeune comédienne Clémence Caillouel dispense une performance exceptionnelle, par un jeu organique d'une rare puissance dramatique, d'immersion poignante au limite du supportable, nonobstant la distanciation théâtrale, au coeur de l'intime ravagé et de la souffrance.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=