Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Julien Libeer & Les Métamorphoses & Raphaël Feye
Lignes Parallèles : Haydn - Lipatti - Mozart  (Evil Penguin)  novembre 2018

L’instrument doit-il dans sa facture participer à la recherche de vérité dans l’interprétation : soit être le plus fidèle possible aux volontés, aux idées du compositeur ? Cette idée née en grande partie avec Nikolaus Harnoncourt en même temps qu’avec la redécouverte du répertoire de l’époque baroque marque une véritable évolution dans la signification de l’instrument et dans un travail de recherche : dans la facture instrumentale, dans les modes de jeu, dans les timbres. Cette quête de vérité ne doit-elle pas s’accompagner d’une même recherche dans l’exécution et la technique instrumentale ?

C’est dans une voie intermédiaire que se situe ce disque. L’ensemble Les métamorphoses joue sur des instruments modernes mais utilisent des instruments anciens comme des flûtes traversières en bois ou des cors naturels. De plus, Julien Libeer joue sur un piano à cordes parallèles de Chris Maene offrant un combiné entre technique et volume sonore du piano moderne et la palette harmonique et de timbres d’un pianoforte. Cette assimilation, union entre modernité et recherche d’une esthétique ancienne ne se trouve pas que dans le choix de la facture instrumentale. On la retrouve également dans le programme de ce disque qui mêle Haydn (Symphonie n°49), Mozart (Concerto pour piano n°27) et Lipatti (Concertino pour piano en style classique) comme point de jonction et d’articulation.

Entre la solennité et la force expressive (sturm und drang) de la symphonie d’Haydn (à la structure lent / vif / menuet / vif dite d’église) et le concerto de Mozart empreint d’une lumière intérieure où plane une certaine mélancolie, d’une "lumineuse sagesse et sérénité" qui définira esthétiquement la dernière année de sa vie se trouve l’accord néo-classicisme plein d’esprit du génial pianiste Dinu Lipatti du concertino pour piano, œuvre de jeunesse qui laisse imaginer ce que le musicien roumain aurait pu composer s’il avait vécu plus longtemps (il est mort en 1950 à 33 ans des suites de sa maladie de Hodgkin).

La profondeur sonore, l’éclat des couleurs et des timbres, l’intensité n’a d’égal que la virtuosité des musiciens et du jeu sans fioritures de Julien Libeer. A écouter donc !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Julien Libeer
Le Facebook de Julien Libeer
Le site officiel de L'Ensemble Les Métamorphoses
Le Facebook de Raphaël Feye


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=