Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ambrose Akinmusire
Origami Harvest  (Blue Note)  octobre 2018

"America ! Americana ! America -nah ! The big monsta, the pigs kill men with the pigments darka"
"Love only loves, it couldn’t begin to discriminate."
"Savage histories, brutal legacies, illusory democracies, feudal tendencies…"

Qu’Ambrose Akinmusire soit un immense musicien, cela ne semble plus faire de doute, au cas où, vous devriez jeter plus qu’une oreille à : Prélude to... Cora (2008), When the heart emerges glistening (2011), The imagined savior is far easier to paint (2014), A rift in decorum (2017), mais avec ce tourbillonnant et jouissif Origami Harvest, il semble avoir encore franchi une étape.

Origami Harvest est né d’un défi lancé par Judd Greenstein de l’Ecstatic Music Festival de Manhattan et Kate Nordstrum de la série de concerts Liquid Music de St. Paul. Une phrase simple : "Quelle est l'idée la plus folle que vous ayez ?". En résulte un disque comme un grand tout : mélodique et rythmique, politique et contestataire, poétique et dur, masculin et féminin, savante et populaire, jazz, hip-hop, soul, classique... Compliqué mais pas alambiqué, aussi simple et totalement évident que complexe et obligeant à un certain recul. Du jazz audacieux et vivant comme on l’aime. Un vrai bouillon de sorcières circa 2018.

Le trompettiste se donne les moyens de ses ambitions : jouent avec lui le Mivos String Quartet, le batteur Marcus Gilmore, le saxophoniste Walter Smith, le claviériste Sam Harris et le rappeur Kool A.D, (sans basse donc) et sait autant apposer totalement son empreinte (avec sa façon à lui d’improviser, ces changements de tonalités, la narration en spirale) que s’effacer derrière les autres musiciens. Il joue peu en définitif.

Ces chansons répondent au climat politique irrespirable actuel, notamment les tensions raciales, le repli sur soi (L'origami comme un effet miroir) et la pauvreté. "A blooming blood fruit in a hoodie" est une référence directe à Trayvon Martin et dans "Free, White et 21" sont égrenés les noms d’Américains noirs morts de brutalité policière. Pourtant, dans ce même titre, on entend "We are not protest songs" rappelant que rien n’est vraiment simple. Le hip-hop prend toute son importance ici, Kool A.D est très présent, mais nous savons à quel point les frontières entre ces deux genres sont poreuses.

Origami Harvest rappelle des figures aussi importantes que Carla Bley, Ornette Coleman, Miles Davis, Steve Reich, George Crumb, Quincy Jones ou Lalo Schifrin. Il possède une qualité mélodique incroyable, un sens pointu de l’écriture (assez marqué rien que pour le quatuor à cordes entre lyrisme et dissonances), du rythme (ah ce groove...). Nous n’avons pas fini de faire le tour de l’un des plus beaux et captivants disques de l’année 2018...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard de Ambrose Akinmusire

En savoir plus :
Le site officiel de Ambrose Akinmusire
Le Soundcloud de Ambrose Akinmusire
Le Facebook de Ambrose Akinmusire


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=