Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pavillon noir
Centquatre  (Paris)  janvier 2019

Spectacle conçu par le Collectif OS’O écrit par le Collectif Traverse et interprété par Jérémy Barbier d’Hiver (Logan De Carvalho en alternance), Moustafa Benaïbout, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Marion Lambert et Tom Linton.

Le Collectif OS'O (Roxanne Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Marion Lambert et Tom Linton) écume depuis quelques années le champ politique et social moderne afin d'y dénicher des sujets d'actualité transposables sur scène. Précédemment, par exemple, les cinq fondateurs du Collectif s'étaient intéressés à la Dette.

Cette fois-ci, ils ont confié à un autre Collectif d'auteurs, le Collectif Traverse (Adrien Cornaggia, Riad Gahmi, Kevin Keiss, Julie Ménard, Pauline Peyrade, Pauline Ribat et Yann Verburgh), un projet sur les dangers du Net, avec des concepts dont on entend parler sans trop savoir ce que c'est (Deep Net, Dark Net) et qui vont prendre grâce à eux une réalité pour tous les spectateurs accros ou pas à la modernité des réseaux virtuels.

D'emblée, même si on ne les connaît pas encore, on comprend que les acteurs du Collectif OS'O manient parfaitement la déraison et la dérision dans un préambule sous forme de sketchs d'un stand-up qui aurait pour une fois des résonances situationnistes.

Apparaît ensuite la scène, un carré aux bords blancs lumineux, dans laquelle va se dérouler l'action. En combinaisons bleus sous une lumière bleue ou bien en habits de ville, les sept protagonistes vont construire une histoire de "science fiction" qui prend peu à peu des airs de "réalité fiction".

Pendant deux heures vingt, on va traverser le miroir du net, avec ses hackers et ses pirates, ses profiteurs et ses légendes urbaines. On y verra, entre autres, des cybercriminels, des flics basiques pour pourrir la vie de gentils rêveurs genre groupe de Tarnac, des génies du virtuel voulant reconstruire Palmyre détruite.

Ponctué de trouvailles visuelles, le récit de "Pavillon noir" tente d'éviter l'écueil du didactisme, mais souvent au prix d'effets qui le rapproche dangereusement d'un gigantesque jeu vidéo.

Sans doute trop long, avec une matière trop riche, "Pavillon Noir" aurait pu se dispenser de quelques séquences comme celle de l'irruption de "vrais pirates" façon Jack Sparrow qui alourdissent l'action.

C'est dommage car le travail du Collectif OS'O est vraiment remarquable. De la scénographie créative d'Ingrid Petitgrew, aux lumières raffinées de Jérôme Papin, aux nombreux et divers costumes d'Aude Désigaux et aux maquillages remarquables de Carole Anquetil.

Les sept acteurs (les membres du Collectif OS'O ainsi que Jérémy Barbier d'Hiver et Moustafa Benaïbout) ne ménagent pas leurs transformations et parviennent à donner à l'ensemble un petit côté bédé/Club des Sept qui est assez réjouissant.

S'ils apprennent à "en faire moins" et qu'ils continuent de pointer leur regard aiguisé sur le monde à venir, il faudra vite compter sur le Collectif OS'O pour titiller les maux des époques futurs.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=