Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Garçonnière (The Apartment)
Billy Wilder  (septembre 1960) 

Réalisé par Billy Wilder. Etats Unis. Comédie. 2h05 (Sortie septembre 1960). Avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine, Fred MacMurray, Hope Holiday, Naomi Stevens, Joyce Jameson, Edie Adams et Ray Walston.

Dans la filmographie impressionnante de Billy Wilder, chacun trouvera son film préféré. "The Apartment(La Garçonnière" vient rarement à l'esprit car il n'a rien d'un "film préféré" puisqu'il est objectivement un film presque parfait, un film de premier de la classe, avec ces nombreux oscars et son sujet universel mais tellement américain.

Pourtant Billy Wilder a dit que c'était avec "The Big Carnaval" ("Le Gouffre aux chimères")... son film préféré.

En le revoyant, on comprend pourquoi : tout y est évident, simplement évident. D'ailleurs, le réalisateur l'a aussi dit et redit. Toutes les scènes s'enchaînaient sans problème (c'est la seconde collaboration de Wilder avec le scénariste I.A.L Diamond après "Some like it hot (Certains l'aiment chaud)" au point que son montage est l'un des plus fluides de l'histoire du cinéma.

Autre trait de génie de Wilder : avoir donné la vedette à Jack Lemmon alors qu'au départ c'était son partenaire de "Certains l'aiment chaud", Tony Curtis, qui devait être opposé à Shirley Mac Laine.

Lemmon est ici l'étasunien moyen infantilisé par sa hiérarchie, prêt à toutes les petites indélicatesses pour lui plaire et lui complaire. Dans les décors d'Alexandre Trauner, qui anticipent en mieux ceux de "Play TIme" Jack Lemmon vaut largement Monsieur Hulot. Et c'est vrai que Calvin Clifford Baxter annonce Mister Hulot, sans son schématisme mutique.

"La Garçonnière" de Billy Wilder a été adaptée récemment au théâtre par Judith Elmaleh et Gerald Subleyras. Elle a connu un franc succès et ce n'est pas étonnant puisque, au départ, Wilder voulait en faire une pièce de théâtre... et que c'est justement parce qu'il ne pouvait pas reconstituer au théâtre ces bureaux dans lesquels cohabitaient plusieurs dizaines de secrétaires ou de bureaucrates, qu'il a songé à un film.

Totalement synchrone avec son époque, "La Garçonnière" de Billy Wilder raconte l'ère du gigantisme américain, ses grandes corporations où l'homme moyen n'est rien et dont les têtes dirigeantes n'ont aucune morale.

Pouvant n'être vu et lu qu'en s'intéressant au face à face de Shirley MacLaine et Jack Lemmon, ces deux monstres sacrés qui se retrouveront d'ailleurs dans "Irma la Douce" du même Billy Wilder, le film n'en reste pas néanmoins une sévère satire du capitalisme décomplexé par sa puissance.

On y constatera qu'à l'orée des années 1960, extrême limite de l'âge d'or d'Hollywood, le cinéma des grands maîtres encore en activité était encore d'une ambition folle.

Derrière une comédie de pur divertissement passaient beaucoup de critiques et l'on avait presque le sentiment que Wilder aurait pu lui aussi parler de cauchemar américain.

On le disait cynique et sans réelle compassion pour ses concitoyens de fortune. "La Garçonnière" prouve tout le contraire : il faut une sacrée foi en l'homme pour sauver du naufrage un petit personnage aussi méprisable que Jack Lemmon qui, mine de rien, n'est pas loin d'être l'acteur étasunien du siècle.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=