Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Comme disait mon père/Ma mère ne disait rien
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique de Jean Lambert-wild interprété par Natalie Royer dans une mise en scène de Michel Bruzat.

Il fallait oser mettre en scène le texte de Jean Lambert-wild, construit à partir de la même anaphore: "Comme disait mon père".

Un texte sinueux qui convoque des souvenirs d'enfance par dizaines dans une langue poétique où affluent les néologismes et les phrases à double sens. Un texte dense qui au bout du compte dessine un portrait de famille douloureux.

C'est le pari qui a motivé Michel Bruzat. Le metteur en scène du Théâtre de La Passerelle de Limoges, artisan de spectacles inoubliables tels que : "Histoire de Marie", "L'enseigneur" ou "Comment va le monde?" pour ne citer que ceux-là, a relevé ici le défi de rendre vivant et passionnant le texte composé exclusivement de citations égrenées en rafales.

Il n'est pas seul dans cet incroyable défi car il a fait appel à une actrice extraordinaire de nuances, de force et de fragilité mêlées : Nathalie Royer. Entre un père qui dit tout (et parfois son contraire) et une mère dont il traduit les silences, son personnage ne pourra s'exprimer qu'à moins de s'approprier ces paroles trop dites ou trop tues...

Nathalie Royer est l'enfant (le fils dans le texte original) dont on sent toute l'amertume au fil de ce monologue hypnotique, au fur et à mesure que se métamorphose devant nous cet être accablé d'un poids insoutenable auquel fait écho le second monologue concernant cette mère muette, et qui tente à tout prix de s'en libérer pour exister enfin.

La comédienne entrant peu à peu dans une transe salvatrice réussit une performance magistrale qui tient captivé durant toute sa prestation. Un jeu millimétré orchestré avec maestria par Michel Bruzat qui signe une nouvelle fois un spectacle qui fera date et parle de l'humain aux humains.

"Comme disait mon père / Ma mère ne disait rien" est un remarquable travail qu'on peut voir et revoir tant il recèle de trésors. Un authentique bijou théâtral.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=