Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Comme disait mon père/Ma mère ne disait rien
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique de Jean Lambert-wild interprété par Natalie Royer dans une mise en scène de Michel Bruzat.

Il fallait oser mettre en scène le texte de Jean Lambert-wild, construit à partir de la même anaphore: "Comme disait mon père".

Un texte sinueux qui convoque des souvenirs d'enfance par dizaines dans une langue poétique où affluent les néologismes et les phrases à double sens. Un texte dense qui au bout du compte dessine un portrait de famille douloureux.

C'est le pari qui a motivé Michel Bruzat. Le metteur en scène du Théâtre de La Passerelle de Limoges, artisan de spectacles inoubliables tels que : "Histoire de Marie", "L'enseigneur" ou "Comment va le monde?" pour ne citer que ceux-là, a relevé ici le défi de rendre vivant et passionnant le texte composé exclusivement de citations égrenées en rafales.

Il n'est pas seul dans cet incroyable défi car il a fait appel à une actrice extraordinaire de nuances, de force et de fragilité mêlées : Nathalie Royer. Entre un père qui dit tout (et parfois son contraire) et une mère dont il traduit les silences, son personnage ne pourra s'exprimer qu'à moins de s'approprier ces paroles trop dites ou trop tues...

Nathalie Royer est l'enfant (le fils dans le texte original) dont on sent toute l'amertume au fil de ce monologue hypnotique, au fur et à mesure que se métamorphose devant nous cet être accablé d'un poids insoutenable auquel fait écho le second monologue concernant cette mère muette, et qui tente à tout prix de s'en libérer pour exister enfin.

La comédienne entrant peu à peu dans une transe salvatrice réussit une performance magistrale qui tient captivé durant toute sa prestation. Un jeu millimétré orchestré avec maestria par Michel Bruzat qui signe une nouvelle fois un spectacle qui fera date et parle de l'humain aux humains.

"Comme disait mon père / Ma mère ne disait rien" est un remarquable travail qu'on peut voir et revoir tant il recèle de trésors. Un authentique bijou théâtral.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=