Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Retour à Reims
Espace Cardin  (Paris)  janvier 2019

Spectacle conçu et mis en scène par Thomas ostermeier d'après l'essai éponyme de Didier Eribon, avec Cédric Eeckhout, Irène Jacob, Blade Mc Alimbaye.

Dans un studio d'enregistrement sans particularité autre qu'être celui d'un musicien-rappeur (Blade Mc Alimbaye) soucieux de son matériel, une actrice (Irène Jacob) enregistre le commentaire du documentaire d'un ami réalisateur (Cédric Eeckhout) consacré au philosophe et sociologue militant de la cause homosexuelle Didier Eribon.

Sous le titre "Retour à Reims", celui-ci a consigné par écrit son "coming out de classe" après sa rupture de ban avec une famille plébéienne, notamment un père qui acceptait mal son homosexualité, et, à l'issue de ses études secondaires, avec le reniement de son origine sociale pour devenir indique-t-il "un transfuge social" en autres termes un intellectuel bourgeois.

Sur le plateau, dans la mise en scène de Thomas Ostermeier, peu d'action dramatique à l'exception d'une confrontation conceptuelle suscitée par l'actrice, une actrice "engagée" qui ne se contente pas d'être une voix en contestant le point de vue du réalisateur notamment sur la nécessité d'inclure les "gilets jaunes", et la scène finale inattendue dont la primeur revient au spectateur.

L'essentiel consiste donc au visionnage du film réalisé par le vidéaste Sébastien Dupouey et Thomas Ostermeier qui se présente comme un documentaire classique avec un assemblage d'images actuelles de Didier Eribon dans les lieux de son enfance et d'images d'archives sur les luttes ouvrières.

Et ce ne sont pas tant les images qui peuvent interpeller, que les commentaires, même si dispensés d'une voix atone au ton à la limite du mélodramatique qui, sur la longueur près de deux heures, incite à la somnolence, qui dressent, passant de l'individuel-biopic au collectif, un état des lieux des situations socio-politiques européennes.

Ainsi, ils reprennent des réflexions contemporaines, entre autres, sur l'"embourgeoisement" de la classe ouvrière par l'incitation au consumérisme, sa dérive politique historique, de la gauche communiste vers l'extrême droite, les mécanismes d'exclusion dont celui de l'école et, surtout, à saisir au vol, les novations terminologiques du discours politique, telle celle du "vivre ensemble", ressortant au moralisme pour, au mieux, masquer son incurie, et, au pire pour affirmer son cynisme.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=