Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Convulsions
Théâtre Ouvert  (Paris)  janvier 2019

Drame de Hakim Bah, mise en scène de Frédéric Fisbach, avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Madalina Constantin, Lorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel et Marie Payen.

Troisième volet de la trilogie d’Hakim Bah "Face à la mort", "Convulsions" propose - dans une mise en scène de Frédéric Fisbach - une exploration de la violence, physique et verbale, et de la cruauté et monstruosité des hommes dans une écriture inspirée de la tragédie grecque "Thyeste" de Sénèque.

Six comédiens sont sur scène lorsque le public entre dans la salle. Trois hommes (Maxence Bod, Lorry et Nelson-Rafaell Madel) et trois femmes (Ibrahima Bah, Madalina Constantin et Marie Payen) parlent entre eux, regardent; quelques minutes avant que la représentation ne commence, il semble presque qu’ils scrutent les personnes venues assister à la représentation.

D’abord l’assassinat du frère bâtard de Thyeste et Atrée dont ne parviennent que les voix, les grognements, les rires, les hurlements, puis le silence. Répliques rythmées par les comédiennes réunis au devant de la scène et face-public de leurs "Et Thyeste dit… et Atrée dit… Thyeste dit… Atrée…" et de décrire la torture puis le meurtre perpétré. Leur neutralité s’altérant, presque malgré elle, tant les atrocités dites et faites imprègnent et envahissent la salle.

Les comédiens sont en constante interaction avec le public; se relayant ou ensemble, ils parlent, expliquent, questionnent entre les scènes dont les transitions rapides contribuent au rythme énergique que la partition ne perd jamais. Les scènes sont accompagnées d’un narrateur qui échange avec les personnages verbalement, avec le public par des mimiques, mais reste dans une présence invisible qui n’interfère en rien avec l’action en scène.

Les comédiens s’échangent les rôles, le narrateur devient Atrée qui devient Thyeste qui va s’asseoir rejoindre l’ancienne Erode remplacée par une nouvelle. La trame se suit ; discours terrible des femmes rassemblées sur le parcours typique d’une femme battue.

La description de cette descente en enfer, des insultes, des coups et des crachats où leurs voix se relaient et la réalité est dite sans ménagement doucereuse de la langue est saisissant.

L’écriture d’Hakim Bah autant que la mise en scène de Frédéric Fisbach ne visent pas à ménager, mais à exposer la monstruosité dans sa contemporanéité. Cette pièce nous entraîne dans un tourbillon tragique où un comique réel s’insinue dans quelques scènes et n’en rend la représentation que plus complète.

Parfois noir, ce comique est aussi au cœur d’un des plus grands quiproquos de la pièce qui mène Erode à subir une torture immonde, et les frères Thyeste et Atrée à s’adonner à l’anthropophagie.

Puissamment politique dans son verbe comme dans sa mise en scène, "Convulsions" pose la monstruosité de notre monde actuel et interroge le public sur la limite à atteindre avant le que l’action contre ne se passe.

Que voir et entendre avant que l’horreur dans laquelle est plongé l'humain n’engage une révolte organique ? Cette dimension organique et terrible, magnifiquement interprétée et exposée par cette troupe dans cette tragédie, engage ce profond questionnement.

Une immanquable et bouleversante performance d’une puissance extrême.

J. Wattel

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=