Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Convulsions
Théâtre Ouvert  (Paris)  janvier 2019

Drame de Hakim Bah, mise en scène de Frédéric Fisbach, avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Madalina Constantin, Lorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel et Marie Payen.

Troisième volet de la trilogie d’Hakim Bah "Face à la mort", "Convulsions" propose - dans une mise en scène de Frédéric Fisbach - une exploration de la violence, physique et verbale, et de la cruauté et monstruosité des hommes dans une écriture inspirée de la tragédie grecque "Thyeste" de Sénèque.

Six comédiens sont sur scène lorsque le public entre dans la salle. Trois hommes (Maxence Bod, Lorry et Nelson-Rafaell Madel) et trois femmes (Ibrahima Bah, Madalina Constantin et Marie Payen) parlent entre eux, regardent; quelques minutes avant que la représentation ne commence, il semble presque qu’ils scrutent les personnes venues assister à la représentation.

D’abord l’assassinat du frère bâtard de Thyeste et Atrée dont ne parviennent que les voix, les grognements, les rires, les hurlements, puis le silence. Répliques rythmées par les comédiennes réunis au devant de la scène et face-public de leurs "Et Thyeste dit… et Atrée dit… Thyeste dit… Atrée…" et de décrire la torture puis le meurtre perpétré. Leur neutralité s’altérant, presque malgré elle, tant les atrocités dites et faites imprègnent et envahissent la salle.

Les comédiens sont en constante interaction avec le public; se relayant ou ensemble, ils parlent, expliquent, questionnent entre les scènes dont les transitions rapides contribuent au rythme énergique que la partition ne perd jamais. Les scènes sont accompagnées d’un narrateur qui échange avec les personnages verbalement, avec le public par des mimiques, mais reste dans une présence invisible qui n’interfère en rien avec l’action en scène.

Les comédiens s’échangent les rôles, le narrateur devient Atrée qui devient Thyeste qui va s’asseoir rejoindre l’ancienne Erode remplacée par une nouvelle. La trame se suit ; discours terrible des femmes rassemblées sur le parcours typique d’une femme battue.

La description de cette descente en enfer, des insultes, des coups et des crachats où leurs voix se relaient et la réalité est dite sans ménagement doucereuse de la langue est saisissant.

L’écriture d’Hakim Bah autant que la mise en scène de Frédéric Fisbach ne visent pas à ménager, mais à exposer la monstruosité dans sa contemporanéité. Cette pièce nous entraîne dans un tourbillon tragique où un comique réel s’insinue dans quelques scènes et n’en rend la représentation que plus complète.

Parfois noir, ce comique est aussi au cœur d’un des plus grands quiproquos de la pièce qui mène Erode à subir une torture immonde, et les frères Thyeste et Atrée à s’adonner à l’anthropophagie.

Puissamment politique dans son verbe comme dans sa mise en scène, "Convulsions" pose la monstruosité de notre monde actuel et interroge le public sur la limite à atteindre avant le que l’action contre ne se passe.

Que voir et entendre avant que l’horreur dans laquelle est plongé l'humain n’engage une révolte organique ? Cette dimension organique et terrible, magnifiquement interprétée et exposée par cette troupe dans cette tragédie, engage ce profond questionnement.

Une immanquable et bouleversante performance d’une puissance extrême.

J. Wattel

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=