Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Convulsions
Théâtre Ouvert  (Paris)  janvier 2019

Drame de Hakim Bah, mise en scène de Frédéric Fisbach, avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Madalina Constantin, Lorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel et Marie Payen.

Troisième volet de la trilogie d’Hakim Bah "Face à la mort", "Convulsions" propose - dans une mise en scène de Frédéric Fisbach - une exploration de la violence, physique et verbale, et de la cruauté et monstruosité des hommes dans une écriture inspirée de la tragédie grecque "Thyeste" de Sénèque.

Six comédiens sont sur scène lorsque le public entre dans la salle. Trois hommes (Maxence Bod, Lorry et Nelson-Rafaell Madel) et trois femmes (Ibrahima Bah, Madalina Constantin et Marie Payen) parlent entre eux, regardent; quelques minutes avant que la représentation ne commence, il semble presque qu’ils scrutent les personnes venues assister à la représentation.

D’abord l’assassinat du frère bâtard de Thyeste et Atrée dont ne parviennent que les voix, les grognements, les rires, les hurlements, puis le silence. Répliques rythmées par les comédiennes réunis au devant de la scène et face-public de leurs "Et Thyeste dit… et Atrée dit… Thyeste dit… Atrée…" et de décrire la torture puis le meurtre perpétré. Leur neutralité s’altérant, presque malgré elle, tant les atrocités dites et faites imprègnent et envahissent la salle.

Les comédiens sont en constante interaction avec le public; se relayant ou ensemble, ils parlent, expliquent, questionnent entre les scènes dont les transitions rapides contribuent au rythme énergique que la partition ne perd jamais. Les scènes sont accompagnées d’un narrateur qui échange avec les personnages verbalement, avec le public par des mimiques, mais reste dans une présence invisible qui n’interfère en rien avec l’action en scène.

Les comédiens s’échangent les rôles, le narrateur devient Atrée qui devient Thyeste qui va s’asseoir rejoindre l’ancienne Erode remplacée par une nouvelle. La trame se suit ; discours terrible des femmes rassemblées sur le parcours typique d’une femme battue.

La description de cette descente en enfer, des insultes, des coups et des crachats où leurs voix se relaient et la réalité est dite sans ménagement doucereuse de la langue est saisissant.

L’écriture d’Hakim Bah autant que la mise en scène de Frédéric Fisbach ne visent pas à ménager, mais à exposer la monstruosité dans sa contemporanéité. Cette pièce nous entraîne dans un tourbillon tragique où un comique réel s’insinue dans quelques scènes et n’en rend la représentation que plus complète.

Parfois noir, ce comique est aussi au cœur d’un des plus grands quiproquos de la pièce qui mène Erode à subir une torture immonde, et les frères Thyeste et Atrée à s’adonner à l’anthropophagie.

Puissamment politique dans son verbe comme dans sa mise en scène, "Convulsions" pose la monstruosité de notre monde actuel et interroge le public sur la limite à atteindre avant le que l’action contre ne se passe.

Que voir et entendre avant que l’horreur dans laquelle est plongé l'humain n’engage une révolte organique ? Cette dimension organique et terrible, magnifiquement interprétée et exposée par cette troupe dans cette tragédie, engage ce profond questionnement.

Une immanquable et bouleversante performance d’une puissance extrême.

J. Wattel

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=