Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce que je peux enfin vous dire / Devenir
Ségolène Royal - Michelle Obama  (Editions Fayard)  décembre 2018

Chez Froggy’s delight, on a décidé cette semaine de donner la parole aux femmes avec le témoignage de deux femmes importantes, une femme politique française et une femme politique américaine qui ont publié à la fin d’année dernière deux ouvrages particulièrement intéressant.

Le premier ouvrage est un témoignage de Ségolène Royal, femme politique française qui exerce depuis de nombreuses années, première femme à avoir été présente au second tour d’une élection présidentielle, c’était en 2007. Ségolène Royal a occupé de nombreuses fonctions politiques au niveau local, régional et national. Elle connaît parfaitement les rouages du pouvoir, pour les avoir fréquentés et peut donc nous offrir un témoignage complet et réaliste de ceux-ci. Elle en profite aussi, avec ce livre, pour nous montrer, les nombreuses difficultés qu’elle a pu rencontrer de fait qu’elle est une femme. Elle peut donc, enfin, c’est précisé dans le titre de son ouvrage, tout nous raconter, et on va en apprendre beaucoup.

Son témoignage nous montre la violence qu’elle a pu subir au cours de sa carrière politique et comment elle a pu tenir face à elle. Elle nous montre bien tout ce qu’une femme peut subir en politique en silence. Ce droit de s’exprimer au nom de ces femmes est devenu un devoir, son intention avec ce livre étant de faire avancer la cause des femmes tout en posant des repères.

Ségolène Royal a une longue expérience des combats, qu’ils soient écologiques, politiques ou économiques. Elle nous montre des similarités entre ces violences faites aux femmes et celles faites à la nature. A chaque fois, le même vocabulaire est utilisé et la même loi du silence se met en place.

Pour elle, faire entendre sa voix au détour de cet ouvrage permettra peut-être d’apporter un peu plus de respect aux femmes et à la nature. C’est du moins ce qu’elle espère. Elle introduit son ouvrage en nous montrant comment la loi du silence se met en place avec l’exemple très pertinent du glyphosate et des pesticides. Le livre se construit ensuite autour de quatre parties, la dernière étant des réponses aux questions qu’on lui a régulièrement posées. Elle nous parle d’abord de la place des femmes en politique en nous montrant comment il est compliqué pour elle de survivre dans un monde d’hommes. La deuxième partie est centrée sur l’écologie, de par son activité de ministre dans ce domaine et elle nous explique comment elle dut lutter contre les différents lobbies qui compliquaient son action ministérielle. La troisième partie enfin met en avant son action politique, au cours de sa longue carrière politique qui l’a vu traiter différents domaines, de l’éducation à la famille, en passant par l’environnement et les transports, de l’Afrique jusqu’aux pôles.

A chaque fois, elle s’appuie sur des exemples précis, sur son vécu de femme politique. On y découvre de nombreuses choses effarantes qu’elle a pu subir. De l’intimidation, notamment au moment de la campagne présidentielle de 2007, des coups bas venant de partis opposés mais aussi de son propre parti. Sexisme, machisme et dénigrement l’ont suivi tout au long de sa carrière politique. La partie concernant l’écologie est affligeante, on y voit sa détermination sur de nombreux problèmes se heurter à des lobbies industriels qui n’ont que faire de la santé de notre planète.

Au final, ce que je peux enfin nous dire s’avère être un livre plutôt intéressant qui m’a permis de voir Ségolène Royal sous un autre jour. Enferrée dans des clichés qu’elle peine à faire disparaître, j’y ai vu une femme politique dévouée à son pays et à l’intérêt général qui n’ a plus peur de dire ce qu’elle a vécu pour que cela ne se reproduise plus sur d’autres femmes politiques.

A peu près au moment de la sortie du livre de Ségolène Royal, les éditions Fayard avaient l’immense privilège de publier l’ouvrage de Michelle Obama, la femme de l’ancien président américain. Avec Devenir, c’est donc les mémoires intimes et passionnants de l’ancienne première dame des Etats-Unis que l’on peut parcourir.

L’ouvrage, en tant qu’objet tout d’abord, est juste superbe, fait d’une couverture magnifique et d’un papier d’une qualité supérieure. Un soin particulier semble avoir été porté à cet ouvrage qui jouit d’une sortie particulièrement attendue et qui se prolongera avec la venue de Michelle Obama en France pour nous parler de ce livre.

L’ouvrage et les mémoires de cette femme se construisent autour de trois parties qui montrent bien la construction de cette femme : devenir moi, devenir nous et devenir plus. On la suit d’abord au cours de son enfance, dans le quartier de Youthside à Chicago, entourée de son frère et de ses parents qui vont lui inculquer des valeurs importantes comme le courage et la confiance en soi.

Ses études à l’université de Princeton lui permettre de se rendre compte de la singularité d’être noire dans des amphithéâtres où les blancs sont majoritaires. Après ses études, elle devient avocate, occupe un poste important dans un cabinet prestigieux qui va lui donner l’occasion de rencontrer un jeune étudiant en droit, Barack Obama, qui va changer le cours de sa vie.

On va alors voir cette rencontre, leurs premières années de mariage et les moyens mis en œuvre pour arriver à concilier sa vie de famille, sa carrière et l’ascension politique rapide de son époux. Elle participe activement à cette ascension politique, se lance à ses côtés dans sa campagne présidentielle, nous explique le rôle important qu’elle a pu jouer.

L’ouvrage nous montre ensuite ses débuts en tant que première dame, les premiers pas de sa famille sous les feux des projecteurs mondiaux car être première dame des Etats-Unis n’est pas une fonction facile ni de tout repos. Elle nous montre les rouages de la fonction présidentielle américaine, ses nombreuses difficultés et nous décrit avec une très grande sincérité ce qu’ont pu lui apporter ses huit années passées à la maison blanche.

Elle nous montre comment ces huit années lui ont permis de voir sous un autre jour son pays, nous plonge dans son intimité au travers de moments difficiles et bouleversants mais aussi au travers de nombreuses joies.

Michelle Obama s’avère à la lecture de cette ouvrage être une femme sincère, honnête et courageuse qui n’hésite pas à se battre pour ses idéaux. Son trajet de vie assez incroyable force le respect. Comme Ségolène Royal, Michelle Obama est une grande féministe humaniste qui a fait de son combat pour la santé publique une priorité. Elle nous dévoile des messages d’espoir, de justice et d’égalité alors qu’elle a dû aussi subir sexisme, machisme et racisme au cours de son existence.

Aucune langue de bois dans ses mémoires, Michelle Obama a fait le choix de ne rien éluder dans ses mémoires, que cela soit ses difficultés, ses troubles ou ses questionnements nombreux qui ont jalonné sa vie et son parcours professionnel.

Alors voilà, autant certains mémoires autobiographiques peuvent s’avérer inutiles à la lecture, autant celles de cette femme au destin incroyable s’avère être une grille de lecture intéressante de ce qu’elle a pu apporter à la carrière politique de son mari.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Ségolène Royal
Le Facebook de Ségolène Royal
Le site officiel de Michelle Obama
Le Facebook de Michelle Obama


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=