Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Prévert
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2019

Spectacle musical conçu et interprété par Yolande Moreau et Christian Olivier accompagnés par les musiciens Serge Begout, Pierre Payan et Sott Taylor.

Yolande Moreau et Christian Olivier, l'une actrice ,l'autre musicien, ont voulu rendre un hommage à Jacques Prévert, poète, scénariste, parolier de chansons immortelles et personnage du Saint-Germain-des-Prés de l'après guerre.

Modestes face à l'immense auteur connu de tous, car appris dès la maternelle par tous les petits français, ils ont intitulé leur spectacle essentiellement musical du simple titre de "Prévert". Pendant une belle heure, riche en chansons et en textes, ils vont chanter et réciter du Prévert. Ils vont être Prévert.

A leurs côtés, ou plutôt les entourant et formant avec eux un bel alignement, trois musiciens pluri-instrumentistes de haut vol pour les aider à s'envoler au pays des oiseaux et des hommes libres : Serge Bagout (guitare), membre actuel des "Têtes Raides", Pierre Payan (clavier, cuivres, scie musical et bruitages) et Scott Taylor (accordéon, cuivres et percussions), ce dernier étant lui aussi un ancien des "Têtes Raides".

Christian Olivier était la voix et l'âme de ce groupe mythique. Et sa voix porte les mots anarchistes de Prévert avec une ardente conviction, tout à fait en contrepoint de l'organe plus fluet de Yolande Moreau plus dans la subtilité du poète des sentiments quotidiens.

Costume sombre, chapeau sur la tête, d'un côté, chevelure rousse et longue robe imprimée aux motifs évoquant la nature, de l'autre côté, ils sont vraiment Prévert à eux deux.

S'enchaînent les poèmes connus et les textes plus confidentiels dans un savant entrelace. Christian Olivier réinvente des airs aux chansons dites de Prévert-Kosma, les réinterprète avec sa partenaire,ou elle sans lui et vice versa. En toute liberté, donc, et sans se préoccuper si "Les enfants qui s'aiment" ou "Je suis comme je suis" ne sont plus les "standards" attendus.

Ils n'insistent pas non plus sur ce qui a un peu vieilli chez Prévert, c'est-à-dire sa propension à railler les corps constitués, les curés et les militaires en tête.

Le spectacle conçu et joué par Christian Olivier et Yolande Moreau n'enferme pas le Prévert de "Paroles" dans les années d'après guerre. Ni ancien ni moderne, il est universel et intemporel. Bien servi par deux interprètes qui l'aiment et le montrent de bout en bout dans cet intelligent et délicat florilège.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=