Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Faiseur de théâtre
Théâtre Dejazet  (Paris)  janvier 2019

Comédie dramatique de Thomas Bernhard, mise en scène de Christophe Perton, avec Manuela Beltran, Eric Caruso, Barbara Creutz, Agathe L’Huillier, André Marcon et Jules Pélissier.

"Le Faiseur de théâtre" de Thomas Bernhard est l'une des dernières pièces du maître autrichien. Elle répond aux canons classiques de ses pièces les plus célèbres : un imprécateur fustige la société autrichienne dont il se révèle au fond un parfait membre.

Bruscon, acteur d'État, qui a été très célèbre se retrouve au fin fond de la campagne autrichienne, dans un simili-théâtre qui n'est en réalité qu'une auberge dotée d'un espace pouvant faire scène. Bruscon et sa troupe familiale vont interpréter un drame historique fumeux dont il est l'auteur, et dans lequel interviendront, entre autres, Madame Curie et Napoléon.

Toute la pièce se déroule avant la représentation. L'atmosphère est tendue, le temps est à l'orage : la représentation aura-t-elle lieu et dans quelles conditions ? Tel est l'enjeu de ce "Faiseur de théâtre" mis en scène par Christophe Perton et bénéficiant dans le rôle-titre de la présence d'André Marcon.

Il y a quelques années, on avait pu voir à l'Athénée une version du "Faiseur de Théâtre" créée par Julia Vidit avec François Clavier dans le rôle de Bruscon.A la différence de la scénographie de Christophe Perton et de Barbara Creutz (également en charge des très réussis costumes), celle de la version précédente marquait vraiment qu'on était dans une auberge.

Ici, au contraire, la scène dans la scène est un "mini-théâtre" à l'italienne laissant à penser que les comédiens sont quand même dans leur univers. Les personnages de l'aubergiste, qualifié d'hôtelier (Eric Caruso) et de sa fille Erna (Manuela Beltran) sont eux aussi moins décalés et arborent des tenues compatibles avec celle de la troupe. Dès lors, quand Bruscon vitupère, on n'a pas l'impression qu'il puisse être "fou" ou même que le roi du théâtre soit nu.

Au contraire, si, au fil des indications qu'il donne à ses acteurs ou des remontrances qu'il leur fait, notamment à son fils Ferrucio (Jules Pellissier) sa pièce paraît de plus en plus étrange, elle est néanmoins plausible.

André Marcon conduit donc son affaire avec autorité, mais n'exagère pas sa tendance à se moquer de tous et de toutes. De plus, ses tirades sont entrecoupées de conseils à ses proches comme sa femme (Barbara Creutz) ou sa fille Sarah (Agathe L'Huillier), détruisant l'effet "morceau de bravoure".

Avec André Marcon, le ton bernhardien se fait plus subtil et sa colère plus sensée. C'est une proposition un peu singulière mais justifiée totalement par son jeu.

Ceux qui n'auraient jamais rien vu du théâtre de Thomas Bernhard seront de toute façon emportés par ce théâtre fort en mots qui résonnent. Reste aux "habitués" à déterminer s'il en fait assez ou pas assez. En tout cas, plus de trente ans après sa création, cette pièce est désormais un classique incontournable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=