Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Braise et Cendres
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  janvier 2019

Textes de Blaise Cendrars dits par Carlie Nelson dans une mise en scène de Jacques Nichet.

Tête rasée à la Chéri-Bibi, enveloppé dans son manteau de la légion étrangère, une bougie à la main, Charlie Nelson-Blaise Cendrars entre sur scène. Il parle. Il ne cessera de parler.

De sa voix d'acteur reconnaissable et de sa voix d'auteur envisageable, l'accent suisse en moins. Peu à peu la lumière fera place à la flamme, laissant dans l'air un délicat parfum de cire brûlant encore.

Sous les pieds de Charlie Nelson une peinture qui se poursuit en décor derrière lui. Une composition orange-rouge du peintre Jean-Pierre Dewynter qui évoque le titre du spectacle "Braise et Cendres". Une composition toute en feu, toute en énergie, bien choisie par le scénographe Philippe Marioge.

Car Blaise Cendrars, ce grand voyageur, ce poète-bourlingueur, est avant tout un homme qui bouge, qui se consume dans un monde dont il observe les brûlures.

Connu pour des œuvres comme "L'Or" (encore quelque chose qui brille et flamboie), un beau récit sur la ruée vers l'or en Californie qui ruina paradoxalement son compatriote Johann Sutter, il n'est pas, en revanche, reconnu comme le styliste qui décrit avec justesse et empathie le monde populaire qu'il croise et qu'il aime fréquenter.

Sans doute a-t-il trop écrit de textes divers et pas un ouvrage emblématique qui contiendrait à la fois toute la puissance de son "Homme foudroyé" et la rudesse de "Sa main coupée". C'est donc l'écho de ses textes autobiographiques dont Charlie Nelson se fait avec grand talent le porte-voix. On sera vite emporté par un flot qui rappellera parfois Céline parfois Carco.

Sobrement mais efficacement éclairé par Jean-Pascal Pracht, Charlie Nelson paraît toujours en déplacement alors qu'il n'est pas ici le grand voyageur que le nom de Cendrars évoque. Il bénéficie pour ses mouvements subtils et sporadiques de l'attention experte de Jacques Nichet.

Toute cette addition de talents fait que "Braise et Cendres" est un spectacle qu'on ne doit pas rater et qui mêlera désormais à jamais les noms de Blaise Cendrars et de Charlie Nelson.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=