Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dead Pop Club - Sons of Budha - Generic
Batofar  (Paris)  21 octobre 2005

Le Batofar, qui devient tranquillement mais sûrement l'une des meilleures "salles" de concerts parisiennes depuis quelque temps, nous propose ce soir une sympathique affiche, regroupant deux groupes français se connaissant par cœur.

Dead Pop Club, valeur sûre de l'emo punk français depuis de nombreuses années, et Sons Of Buddha, trio rock composé d'Ed chanteur guitariste d'Uncommonmenfrommars (groupe phare du punk français actuel), de Forest des Pookies (et roadie d'Unco) et Pat d'ISP.

Tout ce petit monde a pris l'habitude de se croiser sur les routes et de vider quelques canettes ensemble. Presque une soirée entre potes donc.

J'arrive pour le dernier quart d'heure de Generic, qui assure la 1 ère partie. Un duo basse batterie punk noise, rapide et percutant. Une frappe sonique rapide ou lourde, rappelant aussi bien Unsane que Fugazy…une bonne surprise. Un nom à surveiller.

Les Sons Of Buddha prennent ensuite possession de la scène.

C'est parti pour 45 min de rock'n'roll à la sauce punk. Du 100% pur jus, garanti sans fioritures.

L'interprétation des morceaux est excellente. Tout leur très bon 1 er album, The devil, the unknow…, y passe, ainsi que 3 ou 4 nouveaux titres. Ed assure plutôt bien à la batterie, en plus de s'occuper d'une bonne partie des lignes de chants.

Forest (son frère) peine un poil sur la voix, pendant que Pat (basse) arbore une mine patibulaire (jeux de mots ahahah).

 

Musicalement, rien à redire, tout est très bien calé (ça en est même étonnant).

C'est au niveau de l'attitude que le bât blesse. Sous couvert d'une ironie innocente, les Sons Of Buddha (surtout Forest d'ailleurs) prennent un malin plaisir à faire de l'anti-parisianisme.

 

Bien que leur propos soit, à mon sens, pas toujours infondés (sur la froideur du public parisien et son attachement à l'image notamment), les deux frères tapent dans l'option "crachage dans la soupe", pas forcément judicieux quand on a qu'un album au compteur, qu'on est pas les têtes d'affiche et que l'on est plutôt bien accueilli comme c'est le cas ce soir.

Dommage car si les boutades anti-parigots d'UMFM sont pleines d'humour, celles de Sons Of Buddha peuvent être vexantes…car vrais peut être. Moi je dis ça…mais je m'en fous, je ne suis pas parisien.

Dans la foulée arrivent les Deap Pop Club.

Beaucoup plus respectueux, peut-être parce que parisiens eux-mêmes, la bande mené à Olivier Portnoi à la guitare (et journaliste pour Rock Sound), séduit le public avec son emo-punk frais et entêtant.

Les Dead Pop Club mélangent anciens titres (d'Autopilot off notamment) et nouveaux morceaux qui figureront sur leur prochain disque (début 2006 sur Crash Disque).

Une bonne dose de bonne humeur et de plaisir, communiqué par un Olivier en grande forme, mais concentré et appliqué car son père est dans la salle.

Une bonne soirée pas extraordinaire, mais très plaisante. Le public est resté dans l'ensemble très poli et discret.

Merci au Batofar qui, comme de plus en plus de programmateurs actuellement, se permet des soirées françaises de qualité, qui ramène du monde.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Dead Pop Club en concert au Festival Maroq'n roll 2006 (vendredi)
Generic en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008

En savoir plus :

Le site officiel de Dead Pop Club

Crédits photos : Romain


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=