Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arctique
Ateliers Berthier  (Paris)  janvier 2019

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Anne-Cécile Vandalem, avec Frédéric Dailly, Guy Dermul, Eric Drabs, Véronique Dumont, Philippe Grand’Henry, Epona Guillaume, Zoé Kovacs, Gianni Manente, Jean-Benoit Ugeux et Mélanie Zucconi.

2025. Dix ans après une catastrophe lors de l'inauguration de l'Arctic Serenity, un navire de croisière ayant percuté un pétrolier, ce qui avait coûté la vie dans d'étranges circonstances à une militante écologiste à la base du crash, le paquebot est remorqué du Danemark jusqu'au Groenland (dont le réchauffement climatique a fait le dernier Eldorado) pour devenir un hôtel de luxe.

A son bord, de mystérieux passagers clandestins attirés par une lettre anonyme et accueillis à l'embarquement dans la brume froide par un passeur patibulaire et son assistante. Un comédien-journaliste, une veuve avec l'urne de son mari et deux femmes énigmatiques. Qu'ont donc en commun tous ces personnages et pourquoi sont-ils là ? C'est ce que l'histoire d'"Arctique" tentera d'élucider.

Après le remarquable "Tristesses" la saison dernière, la compagnie belge Das Fräulein Kompanie revient avec ce thriller futuriste où Anne-Cécile Vandalem reprend le même principe que pour le précédent opus situé sur une île danoise imaginaire où étaient montrés les images de l'action hors-champ se déroulant à l'intérieur des petites maison de l'île.

Ici, le décor figure la salle principale du navire avec une estrade et des fauteuils, et sont filmés tout le reste c'est à dire le pont, les couloirs et les cabines de l'Arctic Serenity.

A la différence de certains spectacles alliant la vidéo où le dispositif filmique est à vue, on ne verra l'équipe de caméramen qu'au moment des saluts, ce qui ne court-cicuitera jamais l'attention du spectateur ni le sortira de la fiction en train de se jouer à l'intérieur du paquebot ou sur les images du hors-champ qui peuvent s'y superposer sur l'écran en haut de la salle. Ceci est plutôt une réussite et la virtuosité du dispositif ainsi que la maestria de l'équipe de réalisation sont à souligner.

Une fois encore, Anne-Cécile Vandalem mélange les genres passant du burlesque au thriller ou au film musical. La musique est d'ailleurs, tout comme la vidéo, certainement la plus grande réussite du spectacle. Comme dans l'opus précédent, elle est jouée en live, derrière un rideau de la salle principale par un trio formidable (Frédéric Dailly, Eric Drabs et Gianni Manente).

Et elle donnne l'occasion une nouvelle fois à Epona Guillaume de faire entendre ses qualités vocales extraordinaires. Ses trois titres sont à aux seuls des moments de grâce qui valent le détour.

Pour la pièce en elle-même, on regrettera qu'elle penche trop vers le burlesque pour être tout à fait réussie. Anne-Cécile Vandalem avait su trouver le bon dosage dans "Tristesses", il manque à "Arctique" quelques ingrédients pour que la recette soit parfaite.

Le spectacle fonctionne donc par intermittence avec des moments de tension parfaitement maîtrisés, tout comme cet ambiance de vaisseau fantôme qu'on découvre dans la dernière partie. Mais le côté grand-guignolesque achève cependant de tuer toute crédibilité et c'est bien dommage.

Qu'importe, on passe néanmoins un bon moment avec cet équipage sorti d'un album de bande-dessinée ou d'un cluedo géant. L'intrigue est un peu trop embrouillée pour être démêlée entre des personnages doubles et des fantômes mais elle alerte tout de même sur le pillage des réserves du Groenland. Pas évident toutefois que le message y soit aussi lisible que pour "Tristesses".

On attendra cependant avec intérêt la prochaine création d'Anne-Cécile Vandalem pour voir ce que proposera cette artiste indiscutablement douée qui possède un vrai style et sait combiner intelligemment théâtre et cinéma.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=