Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arctique
Ateliers Berthier  (Paris)  janvier 2019

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Anne-Cécile Vandalem, avec Frédéric Dailly, Guy Dermul, Eric Drabs, Véronique Dumont, Philippe Grand’Henry, Epona Guillaume, Zoé Kovacs, Gianni Manente, Jean-Benoit Ugeux et Mélanie Zucconi.

2025. Dix ans après une catastrophe lors de l'inauguration de l'Arctic Serenity, un navire de croisière ayant percuté un pétrolier, ce qui avait coûté la vie dans d'étranges circonstances à une militante écologiste à la base du crash, le paquebot est remorqué du Danemark jusqu'au Groenland (dont le réchauffement climatique a fait le dernier Eldorado) pour devenir un hôtel de luxe.

A son bord, de mystérieux passagers clandestins attirés par une lettre anonyme et accueillis à l'embarquement dans la brume froide par un passeur patibulaire et son assistante. Un comédien-journaliste, une veuve avec l'urne de son mari et deux femmes énigmatiques. Qu'ont donc en commun tous ces personnages et pourquoi sont-ils là ? C'est ce que l'histoire d'"Arctique" tentera d'élucider.

Après le remarquable "Tristesses" la saison dernière, la compagnie belge Das Fräulein Kompanie revient avec ce thriller futuriste où Anne-Cécile Vandalem reprend le même principe que pour le précédent opus situé sur une île danoise imaginaire où étaient montrés les images de l'action hors-champ se déroulant à l'intérieur des petites maison de l'île.

Ici, le décor figure la salle principale du navire avec une estrade et des fauteuils, et sont filmés tout le reste c'est à dire le pont, les couloirs et les cabines de l'Arctic Serenity.

A la différence de certains spectacles alliant la vidéo où le dispositif filmique est à vue, on ne verra l'équipe de caméramen qu'au moment des saluts, ce qui ne court-cicuitera jamais l'attention du spectateur ni le sortira de la fiction en train de se jouer à l'intérieur du paquebot ou sur les images du hors-champ qui peuvent s'y superposer sur l'écran en haut de la salle. Ceci est plutôt une réussite et la virtuosité du dispositif ainsi que la maestria de l'équipe de réalisation sont à souligner.

Une fois encore, Anne-Cécile Vandalem mélange les genres passant du burlesque au thriller ou au film musical. La musique est d'ailleurs, tout comme la vidéo, certainement la plus grande réussite du spectacle. Comme dans l'opus précédent, elle est jouée en live, derrière un rideau de la salle principale par un trio formidable (Frédéric Dailly, Eric Drabs et Gianni Manente).

Et elle donnne l'occasion une nouvelle fois à Epona Guillaume de faire entendre ses qualités vocales extraordinaires. Ses trois titres sont à aux seuls des moments de grâce qui valent le détour.

Pour la pièce en elle-même, on regrettera qu'elle penche trop vers le burlesque pour être tout à fait réussie. Anne-Cécile Vandalem avait su trouver le bon dosage dans "Tristesses", il manque à "Arctique" quelques ingrédients pour que la recette soit parfaite.

Le spectacle fonctionne donc par intermittence avec des moments de tension parfaitement maîtrisés, tout comme cet ambiance de vaisseau fantôme qu'on découvre dans la dernière partie. Mais le côté grand-guignolesque achève cependant de tuer toute crédibilité et c'est bien dommage.

Qu'importe, on passe néanmoins un bon moment avec cet équipage sorti d'un album de bande-dessinée ou d'un cluedo géant. L'intrigue est un peu trop embrouillée pour être démêlée entre des personnages doubles et des fantômes mais elle alerte tout de même sur le pillage des réserves du Groenland. Pas évident toutefois que le message y soit aussi lisible que pour "Tristesses".

On attendra cependant avec intérêt la prochaine création d'Anne-Cécile Vandalem pour voir ce que proposera cette artiste indiscutablement douée qui possède un vrai style et sait combiner intelligemment théâtre et cinéma.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=