Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rach Three
Sin Armor  (Autoproduit)  avril 2016

Il y aura des étoiles, des promesses, des piscines, du sable et des sentiments. Des lumières, des souvenirs émus d'une trace parfumée comme évaporée. Il y aura de belles guitares folk, enveloppées dans des violoncelles voluptueux ou inquiétants.

Il y aura des contours électroniques pour impulser les rideaux organiques d’arrangements riches et gonflés d'orgueil.

Il y aura cette mélancolie froide, cette porte qui se referme sur l'espoir. Il y aura cette limpidité dans les arpèges lentement ciselés, pour porter la voix de Rach Three, touchante de fêlures et de fragilité, et ce poids incertain des violoncelles à vous arracher les ailes pour vous ramener sur terre, vous faire garder le Nord, sans pour autant vous assommer de douleurs.

Il y aura une beauté fantomatique, une nuit sur la plage, et des cordes qui s'écoulent sur les joues.

Il y aura cette lettre que l'on repose sur la table, emplie de regrets et de déchirements.

Il y aura Rach Three offrant sa musique sublime et singulière, qui travaille vos sentiments au corps, comme le font les songwriters de grande classe.

Il y aura un écho fascinant qui conjugue guitares électriques et scie musicale.

Il y aura une atmosphère pénétrante, vous donnant l'irrépressible envie de vous laisser mener tout le long d'un disque aux contours austères, mais au cœur qui palpite comme l'épiderme que l'on effleure de la main, comme une respiration sans artifice, au creux d'une nuque dénudée.

Il y aura "Memory", qui s’immiscera en vous comme une appartenance intime, mêlant habilement harpe, guitares déchirées et claviers aérés. Il y aura de l'émotion à ne plus savoir qu'en faire à l'écoute de cet album majestueux et sombre.

Il y aura de la grâce qui débordera des murs où résonnera la musique de Rach Three.

Il y aura, sous la réverbération qui cache la lumière des passions, des corps enlacés, et endormis d'amour, comme les chansons que nous délivre ici Rach Three, sur un album qui s'ouvre, se découvre et se libère au fil des multiples écoutes.

Il y aura tout ça si vous écoutez la musique de Rach Three. Oui, il y aura tout ça.

 
\

En savoir plus :
Le Bandcamp de Rach Three
Le Soundcloud de Rach Three
Le Facebook de Rach Three


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=