Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La paix
André Tardieu  (Editions Perrin)  janvier 2019

Quelle belle idée que celle des éditions Perrin qui ont décidé de republier un vieil ouvrage du grand André Tardieu écrit en 1921 ! L’ouvrage présenté par Georges-Henri Soutou, spécialiste des relations internationales au 20ème siècle nous raconte la véritable histoire du Traité de Versailles.

André Tardieu est considéré comme l’un des plus grands essayistes et hommes politiques de la troisième république. Ancien collaborateur de Waldeck-Rousseau, intime de Clémenceau qui préfaça l’ouvrage, ministre de Poincaré, il fut à trois reprises président du conseil avant de s’éloigner de la vie politique et de devenir l’un des principaux procureurs du régime dans ses derniers ouvrages.

Bars droit de Georges Clémenceau, André Tardieu, mort en 1945, a été le principal négociateur français du Traité de Versailles du 28 juin 1919. Avec cet ouvrage, il nous en raconte donc la gestation et la difficile élaboration depuis la signature de l’armistice du 11 novembre 1918, en passant par le traité de Paris. C’est donc un acteur et témoin privilégié qui nous livre les dessous de ce traité important, considéré comme un diktat par les allemands. Avec cet ouvrage, il défend avec brio une position française déjà très critiquée, notamment par le maréchal Foch, Bainville et Keynes.

Remarquable styliste, André Tardieu fut un remarquable analyste en matière de politique étrangère. L’ouvrage, précis et détaillé insiste sur les résultats obtenus par son mentor Clémenceau. Le traité permit à la France de récupérer l’Alsace-Lorraine, des réparations importantes, un désarmement de l’Allemagne et une démilitarisation de la rive gauche du Rhin.

L’ouvrage n’élude aucun sujet, il ne cache en rien les fortes tensions qui animent déjà les alliés, italiens, anglais et américains. En même temps, on voit l’auteur déjà s’inquiéter de la fragilité de cet accord déjà handicapé par la chute de Clémenceau, la méfiance des anglais et le retour de Washington à l’isolationnisme.

Régler un tel conflit comme celui que fut la Première Guerre mondiale représenta une tache lourde et complexe. Il fallait faire en sorte que l’Allemagne ne puisse pas récidiver. Après être revenu sur l’agression, la guerre puis l’armistice, André Tardieu nous présente la conférence, ses principes et méthodes puis ses crises. Un chapitre est consacré au désarmement, l’un des éléments les plus importants du traité. Un autre concerne la rive gauche du Rhin, qui fut une des revendications françaises mais aussi un sujet de tension avec les britanniques.

Les alliances font l’objet d’une étude précise, entre la France, l’Angleterre et les Etats-Unis mais aussi entre la France et la Belgique. Le cas de l’Alsace-Lorraine est traité, comme celui la Sarre avant d’aborder la créance alliée. Les frais de guerre et de dommages sont présentés avant d’annoncer "la note" aux Allemands qui devront payer.

Ecrit deux ans après le traité, l’ouvrage commence déjà à en tirer des résultats, montrant l’unité allemande qui se construit autour de ce traité. L’auteur décline les premiers résultats politiques et économiques et évoquent déjà les premières critiques commençant déjà à mutiler ce traité.

C’est donc un texte d’une très grande valeur historique que nous proposent les éditions Perrin avec cette nouvelle édition d’un texte intelligent et prophétique soumis par André Tardieu.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=