Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Retour à Budapest
Gregor Sander  (Quidam Editeur)  janvier 2019

Une histoire dans l’Histoire. Tout se mêle dans ce livre, le récit et l’Histoire, l’amour et les regrets, mais reprenons, l’histoire c’est celle d’Astrid, de son amour de jeunesse Julius, de son nouveau compagnon Paul. L’Histoire, c’est la lente chute du communisme, la vie à Berlin Est.

En alternant les chapitres dans leur temporalité et dans leur narrateur, Gregor Sander livre un roman aux multiples facettes, à la fois comme un témoignage de ce qu’était de vivre dans une ville coupée en deux, une partie régie par le Parti et la Stasi et l’autre par le capitalisme et la consommation, et aussi comme un questionnement sur l’amour, existe-t-il vraiment un "amour de sa vie", un seul, unique ? Où n’est-ce pas simplement de la nostalgie d’une jeunesse définitivement perdue ?

Sans jamais tomber dans l’ostalgie (la nostalgie de l'ancienne RDA), il raconte simplement une époque, comment un mur séparait des amis, des amours qui étaient à vol d’oiseau à quelques mètres les uns des autres et pourtant si loin, inatteignables. Comment chacun avait intégré les règles, parfois totalement absurdes, pour tenter de vivre et d’évoluer normalement, qu’est ce que chacun était prêt à trahir pour un peu plus de confort ou de liberté.

Et l’amour dans tout ça ?

Comme parfois c’est Astrid qui raconte, on comprend ce qu’elle ressent et souvent il faut bien avouer que même elle n’est pas certaine de comprendre ce qu’elle ressent, que ce soit dans sa jeunesse ou aujourd’hui. En même temps qui pourrait dire qu’est-ce aimer ?

Gregor Sander réussit son pari, très vite on s’attache aux personnages et à leur histoire, réussissant même à glisser de la sensualité et de la coquinerie, oui il est question d’amour je vous le rappelle, et il s’agit de le faire également parfois. Comme un puzzle, il place pièce après pièce les éléments du récit, pour que l’on comprenne ce qui c’est passer hier, pour que l’on comprenne ce qui se passe aujourd’hui. Il faut de plus saluer le travail de Nicole Thiers, la traductrice, qui livre en fin d’ouvrage des notes pour mieux comprendre ce qui semble évident pour un allemand de l’Est mais pas forcément pour nous.

Bref, un court roman d’amour et d’histoire qui se dévore avec délectation comme une sauerkraut !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Gregor Sander


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=