Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Chute de la maison Usher
Musée Gustave Moreau  (Paris)  janvier 2019

Opéra de Claude Debussy d'après la nouvelle éponyme de Edgar Allan Poe, adaptation et mise en scène de Olivier Dhénin, direction musicale d'Emmanuel Christien, avec Alexandre Artemenko, Olivier Gourdy, Bastien Rimondi et Anne-Marine Suire accompagnés au piano par Emmanuel Christien.

Quelle belle idée a eu Olivier Dhénin de ressusciter "La Chute de la maison Usher", opéra perdu de Claude Debussy, et de le faire dans le cadre majestueux de l'atelier de Gustave Moreau, endroit central du musée qui porte son nom.

On a longtemps cru perdu le livret tiré de la nouvelle d'Edgar Allan Poe, alors qu'on possédait les trois quarts de la partition. Aujourd'hui, le livret complet a été retrouvé. Pour reconstituer l'opéra et le jouer, Olivier Dhénin a donc demandé aux chanteurs de dire le texte sans musique pendant que l'excellent pianiste Emmanuel Christien interpréterait des préludes ayant une couleur compatible avec le reste de la musique de l'opéra connue. C'est ainsi que l'on peut désormais suivre un court opéra sans qu'on est l'impression d'une œuvre "bricolée".

D'entrée, on est saisi par la logique intellectuelle qui conduit Debussy, habitué au romantisme noir de Maurice Maeterlinck, à s'intéresser à Poe et particulièrement au destin de Roderick Usher (Alexandre Artemenko, baryton), dernier membre d'une famille maudite en son domaine. Roderick Usher qui se consume là en compagnie de sa sœur "Lady Madeline" (Anne-Marine Suire, soprano) dans une relation aux relents incestueux.

Un de ses amis (Olivier Gourdy, baryton) vient le visiter, et va servir de déclencheur de ce drame aux couleurs parfois expressionnistes par la présence du personnage du docteur (Bastien Rimondi, ténor) chargé de soigner Roderick... mais devenu fou amoureux de Lady Madeline et peut-être fou tout à court.

On félicitera les quatre comédiens chanteurs - on les nommera ainsi car ils sont autant convaincants dans l'un et l'autre des deux arts - d'avoir redonné vie à cette œuvre quasi inconnue.

Olivier Dhénin a tout organisé autour du magnifique escalier en colimaçon que Gustave Moreau avait fait construire par l'architecte Albert Lafon. Peu à peu, même s'il n'y a pas la possibilité dans ce lieu de jouer sur les lumières, s'installe un climat noir, expressionniste, qu'on lit dans le chant ou le jeu de plus en plus angoissé des quatre protagonistes.

Alexandre Artemenko, en Roderick Usher, n'hésite pas à porter sa voix et à montrer toute la terreur qui l'habite. Pareillement, Bastien Rimondi, en médecin tourmenté, Olivier Gourdy en ami effaré et Anne-Marie Suire, en vierge trop désirée, jouent parfaitement les personnages de Poe.

La musique très expressive de Debussy suit l'évolution du drame pas à pas et, même si on ne peut pas voir réellement dans le cadre du musée Gustave Moreau la chute attendue, on la ressent totalement quand les trois hommes en noir et la jeune fille dans un blanc virginal se figent après que le médecin a tiré sur Lady Madeline et que Roderick Usher est lancé un terrible "Damné, tu me l'as volé !".

Une belle proposition d'Olivier Dhénin qui se traduit par une heure magique au musée Gustave Moreau et qu'on aimerait pourtant revoir dans un cadre plus traditionnel pour qu'elle puisse prendre toute son ampleur grâce à l'apport de la machinerie théâtrale ou opératique.

 
,

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=