Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 7 Morts sur Ordonnance
Théâtre Hébertot  (Paris)  février 2019

Comédie dramatique d'après le scénario du film éponyme de Jacques Rouffio, mise en scène de Anne Bourgeois, avec Bruno Wolkowitch, Claude Aufaure, Valentin de Carbonnières, Jean-Philippe Puymartin, Julie Debazac, Francis Lombrail, Jean-Philippe Bêche et Bruno Paviot.

Tout commence par l'infarctus du docteur Losseray, le chirurgien le plus réputé de la ville, dans l'hôpital où il exerce. Un incident dont va se servir le professeur Brézé, le directeur de la clinique privée voisin, de mauvaise réputation, qui souhaite débaucher Losseray pour redorer l'image de son établissement, ayant souffert notamment de la mort tragique d'un autre chirurgien d'exception, Berg, quelques années auparavant...

Au fil de ce récit, l'intègre docteur Losseray, sous la pression constante de Brézé aux appels répétés et aux visites inopinées, tentera de percer le mystère qui entoure la mort du docteur Berg. Avant que l'étau ne se resserre.

Une scénographie particulièrement réussie de Jean-Michel Adam faite de panneaux translucides verticaux alignés aux lumières subtiles changeantes (Laurent Béal), façon Mondrian ou de couleurs uniformes en fonction de l'ambiance voulue, donne avec l'aide du magnifique univers sonore de François Peyrony, une ambiance anxiogène à cette sombre histoire basée sur des faits réels.

Adaptée par Francis Lombrail et Anne Bourgeois du scénario du film de Jacques Rouffio (co-écrit avec Georges Conchon) en 1976, "7 Morts sur Ordonnance" embarque le spectateur dans un formidable suspense. Remarquablement mise en scène par Anne Bourgeois avec finesse et fluidité, la pièce est également l'occasion de voir évoluer une superbe brochette de comédiens.

Aux côtés de Julie Debazac (Mme Losseray) impeccable, la seule femme de la bande, on se régale des échanges savoureux entre Losseray qui se fissure peu à peu (Bruno Wolkowitch, épatant) et le redoutable Brézé (Claude Aufaure, aussi mielleux que machiavélique).

Autour d'eux évoluent le fils Brézé (Bruno Paviot, d'une belle complexité), Mathy le psy trouble (Jean-Philippe Puymartin, parfait), le collègue (Jean-Philippe Bêche, sobre) et le commissaire (Francis Lombrail, excellent).

Mais la grande révélation de la pièce c'est incontestablement Valentin de Carbonnières qui dans le rôle du docteur Berg est absolument sensationnel et fait de chacune de ses scènes des moments d'anthologie, avec une puissance de jeu qui n'est pas sans rappeler Patrick Dewaere.

Malgré une intrigue qui s'essouffle un peu sur la dernière partie, attestant de de la grande difficulté d'adapter un scénario au théâtre, "7 Morts sur Ordonnance" est néanmoins un passionnant spectacle sur les jeux de pouvoir et le harcèlement dans le milieu hospitalier. Implacable et poignant.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=