Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Partage de Midi
Théâtre des Abbesses  (Paris)  janvier 2019

Comédie dramatique de Paul Claudel, mis en scène par Eric Vigner, avec Stanislas Nordey, Mathurin Voltz, Jutta Johanna Weiss et Alexandre Ruby.

"Partage de Midi" est certainement la pièce la plus sensuelle de Paul Claudel, la plus autobiographique aussi, puisqu'il puise dans une des grandes passions qu'il a vécues alors qu'il avait déjà une trentaine d'années et qu'il hésitait encore à rentrer dans les ordres.

"Partage de Midi", c'est au fond l'histoire d'un chrétien mystique soumis à la tentation d'enfin devenir un homme comme les autres.

Dans le premier acte, Mesa (Stanislas Nordey), qui pourrait être l'auteur, rencontre sur un bateau à destination de la Chine, Ysé (Jutta Johanna Weiss) en compagnie de son mari De Ciz (Mathurin Voltz). Est aussi présent Amalric (Alexandre Ruby), aventurier qui désire fortement Isé.

Ce quatuor constitue le carré de cette histoire brûlante, qu'on croirait sortie d'un "film colonial" à la française. Ceux qui connaissent mal Paul Claudel seront surpris de la trivialité de son récit. Ils auront deux heures cinquante pour s'y habituer. Si l'on forçait le trait, on est aussi quelque part dans un voyage initiatique où l'atmosphère au troisième acte sera totalement irrespirable. On imagine les personnages dans leurs vêtements moites, ruisselants de sueurs et bientôt de sang.

La passion amoureuse pour cette femme qu'au cinéma on qualifierait de "fatale" touche au moins deux des trois hommes. On voit clairement qu'Eric Vigner plonge peu à peu ses personnages dans un monde de plus en plus glauque, comme pour signifier combien l'amour charnel fait plonger Mesa dans un autre univers que celui de la diplomatie.

Cette Chine symbolisée par une projection de dragon sur le sol et par une statue de militaire géant "façon playmobil" devient de plus en plus poisseuse et vénéneuse. On se croirait presque dans le "Jardin des supplices" d'Octave Mirbeau, voire dans un décor hollywoodien avant l'arrivée des seigneurs de guerre, genre "The bitter tea of General Yen", ce chef d'oeuvre de Frank Capra, lui aussi auteur chrétien que la Chine pousse vers un récit plus torride que d'ordinaire.

Mais pour que la passion explose et explique pourquoi la déraison amoureuse l'emporte sur la bienséance chrétienne, il faut que les acteurs soient autant en fusion que le texte et le contexte. C'est un peu, malheureusement, la faiblesse de cette version du "Partage de midi" où l'on ne sent pas assez l'emprise de la passion sur les personnages et notamment dans le couple "vedette" Mesa-Ysé.

Si en amant baroudeur poussé par la fatalité, Alexandre Ruby est convaincant dans le rôle d'Amalric, quelque chose bloque dans la relation du héros et de sa bien-aimée. Stanislas Nordey est normalement monolithique dans son rôle d'homme qui peine à s'éloigner de son rigorisme mystique pour découvrir les affres et les souffrances de la chair, mais sa partenaire semble trop froide à ses appels, presque indifférente et déjà lointaine à tout le désespoir qu'elle engendre. On a l'impression d'être devant une grande amoureuse qui a séduit les trois hommes et qui ayant fait le "job" s'en désintéresse.

Bref, elle ne "brûle pas", elle ne se "consume pas" et elle contribue à faire perdre le sens de la tragédie qu'on aurait aimé ressentir. Dès lors, restent en tête un très beau décor, une promesse jamais tenue de sentiments exacerbés pour un final de "mélo flamboyant" et beaucoup de temps perdu à attendre un embrasement qui ne viendra jamais.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=