Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Echoués
Théâtrede la Huchette  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique d'après un roman de Pascal Manoukian conçu et interprété par Franck Mercadal.

En 2015, Patrick Manoukian publiait "Les Echoués" (Don Quichotte Editions). Il y contait les parcours de trois réfugiés arrivés en France : Virgil le Moldave, Chanchal le Bangladais et Assan le Somalien.

Franck Mercadal l'a lu et a décidé de l'adapter. Il en a tiré un "seul-en-scène" qui ne mérite pas ce nom puisqu'il incarne plus de vingt personnages pour raconter le quotidien des trois jeunes hommes qu'a suivi Patrick Manoukian dans leur parcours sans fin pour survivre, trouver du travail, éviter les reconduites à la frontière, obtenir les sacro-saints papiers d'identité synonymes de vie nouvelle et peut-être au bout du bout faire venir leurs familles.

A la différence du "roman"de Patrick Manoukian, Franck Mercadal s'est inventé un personnage "français". C'est Julien. Julien l'informaticien. Un Français pur jus, cartésien et bobo qui n'est pas particulièrement meilleur que les autres, mais qui a la curiosité des statistiques. Une curiosité qui, dans ce cas, n'est pas un vilain défaut mais qui va en faire un "juste" moderne.

Avec sa femme, Élise, et sa fille Camille, ils vont découvrir une autre France, un autre monde. Tout va commencer par une petite maison de famille à repeindre. Julien, comme bien d'autres, va se rendre sur un parking de la région parisienne où l'on peut trouver des peintres au "black".

Et c'est ainsi que tout commence : Julien va découvrir des hommes qui travaillent avec la peur d'être reconduits à la frontière au moindre contrôle policier, qui acceptent d'être sous-payés et logés par des marchands de sommeil...

En une heure bien dense, bien nourrie de faits qui font frémir et serrer les poings sur les souffrances quotidiennes de gens que l'on peut croiser sans les voir ou en faisant semblant de ne pas les voir, un jour ou l'autre, un soir ou l'autre, Frank Mercadal fait vivre tous ces personnages.

En un geste, une attitude, chacun est clairement défini et identifié. Jamais on ne perd le fil. Au contraire, on entre de plain-pied dans ce petit monde qui peu à peu remplit la scène. Pas besoin d'en faire beaucoup, Camille la fille de Julien, par exemple, c'est un "croisement maladroit" de jambes d'ados.

C'est elle, Camille, qui propose la maison retapée de grand-mère pour loger les trois peintres. Elle, donc, qui entraîne son père et sa mère à faire quelque chose de tangible, à prendre aussi un risque. Julien l'informaticien est un peu un héros malgré lui et l'on est content qu'il existe, même virtuellement.

"Les Echoués" version Franck Mercadal n'est pas un exercice de bonne conscience et de bien-pensance. Au contraire, c'est un témoignage fort d'un comédien qui met tout son art au service d'autre chose que le rire à heures fixes.

On est vraiment content de pouvoir dire que son spectacle mérite une grande attention parce qu'il brasse de la générosité mais aussi, et à part égale, parce qu'il révèle un talent exceptionnel et très rare. Celui justement de porter bien haut les mots et les choses. Franck Mercadal sait dire et sait faire partager. Avec force. Avec conviction et sans un soupçon de démagogie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=