Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Echoués
Théâtrede la Huchette  (Paris)  janvier 2019

Monologue dramatique d'après un roman de Pascal Manoukian conçu et interprété par Franck Mercadal.

En 2015, Patrick Manoukian publiait "Les Echoués" (Don Quichotte Editions). Il y contait les parcours de trois réfugiés arrivés en France : Virgil le Moldave, Chanchal le Bangladais et Assan le Somalien.

Franck Mercadal l'a lu et a décidé de l'adapter. Il en a tiré un "seul-en-scène" qui ne mérite pas ce nom puisqu'il incarne plus de vingt personnages pour raconter le quotidien des trois jeunes hommes qu'a suivi Patrick Manoukian dans leur parcours sans fin pour survivre, trouver du travail, éviter les reconduites à la frontière, obtenir les sacro-saints papiers d'identité synonymes de vie nouvelle et peut-être au bout du bout faire venir leurs familles.

A la différence du "roman"de Patrick Manoukian, Franck Mercadal s'est inventé un personnage "français". C'est Julien. Julien l'informaticien. Un Français pur jus, cartésien et bobo qui n'est pas particulièrement meilleur que les autres, mais qui a la curiosité des statistiques. Une curiosité qui, dans ce cas, n'est pas un vilain défaut mais qui va en faire un "juste" moderne.

Avec sa femme, Élise, et sa fille Camille, ils vont découvrir une autre France, un autre monde. Tout va commencer par une petite maison de famille à repeindre. Julien, comme bien d'autres, va se rendre sur un parking de la région parisienne où l'on peut trouver des peintres au "black".

Et c'est ainsi que tout commence : Julien va découvrir des hommes qui travaillent avec la peur d'être reconduits à la frontière au moindre contrôle policier, qui acceptent d'être sous-payés et logés par des marchands de sommeil...

En une heure bien dense, bien nourrie de faits qui font frémir et serrer les poings sur les souffrances quotidiennes de gens que l'on peut croiser sans les voir ou en faisant semblant de ne pas les voir, un jour ou l'autre, un soir ou l'autre, Frank Mercadal fait vivre tous ces personnages.

En un geste, une attitude, chacun est clairement défini et identifié. Jamais on ne perd le fil. Au contraire, on entre de plain-pied dans ce petit monde qui peu à peu remplit la scène. Pas besoin d'en faire beaucoup, Camille la fille de Julien, par exemple, c'est un "croisement maladroit" de jambes d'ados.

C'est elle, Camille, qui propose la maison retapée de grand-mère pour loger les trois peintres. Elle, donc, qui entraîne son père et sa mère à faire quelque chose de tangible, à prendre aussi un risque. Julien l'informaticien est un peu un héros malgré lui et l'on est content qu'il existe, même virtuellement.

"Les Echoués" version Franck Mercadal n'est pas un exercice de bonne conscience et de bien-pensance. Au contraire, c'est un témoignage fort d'un comédien qui met tout son art au service d'autre chose que le rire à heures fixes.

On est vraiment content de pouvoir dire que son spectacle mérite une grande attention parce qu'il brasse de la générosité mais aussi, et à part égale, parce qu'il révèle un talent exceptionnel et très rare. Celui justement de porter bien haut les mots et les choses. Franck Mercadal sait dire et sait faire partager. Avec force. Avec conviction et sans un soupçon de démagogie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=