Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 1300 grammes
Théâtre 13/Seine  (Paris)  février 2019

Comédie dramatique de Léonore Confino, mise en scène de Catherine Schaub?, avec Bruno Cadillon, Bénédicte Choisnet, Yvon Martin, Denis Sebbah et Tessa Volkine accompagnés par le musicien Edouard Demanche.

"1300 grammes" est le poids moyen d’un cerveau humain. qui porte notre savoir, nos réflexions, nos émotions, nos souvenirs, nos sentiments les plus intimes. On pense ce cerveau figé, mais il se réinvente en permanence. On se fie à lui, mais il nous ment sans cesse.

Ce que va découvrir Camille (Bénédicte Choisnet), jeune auteure victime d’un AVC et qui tire, depuis son lit d’hôpital, le fil d’Ariane la conduisant dans les dédales de son esprit.

Elle y croisera de drôles de personnages : un conférencier très TED talk promouvant son best-seller "Welcome to your fucking brain" (Youri, joué par Yvon Martin), un partenaire d’écriture au bord de la crise de nerf (Farid, interprété par Denis Sebbah), un quinquagénaire en charge d’un lieu culturel et qui s’en prend aux "scolaires" des mercredi après-midi à défaut de pouvoir parler à sa femme qui vient de le quitter ou à son fils qui le blâme de cette séparation (Bruno Cadillon en Monsieur Grach), et enfin une vagabonde aux pieds malodorants (Tessa Volkine) très énigmatique.

Amour, haine, culpabilité, le voyage de Camille à l’intérieur de son propre cerveau va faire émerger sentiments, souvenirs et émotions volontairement enfouis, pour trouver au cœur son labyrinthe intérieur le minotaure qui la hante depuis tant d’année et l’empêche de se mettre au service de son propre bonheur.

Inspirée par sa propre histoire Léonore Confino, l’auteure, propose aux spectateurs un voyage tortueux - tel le suivi d’une information dans un dédale neuronale - juxtaposant en apparence les saynètes, semblant passer du coq à l’âne, mais tissant néanmoins patiemment les fils d’un canevas bien pensé.

Les interrogations de Camille sur son cerveau défaillant viennent se lire à la lumière des informations données par Youri, le conférencier, tandis que les déboires de Farid et Monsieur Grach illustrent l’incroyable puissance de nos capacités émotionnelles et cognitives à jouer contre nous-mêmes.

La mise en scène de Catherine Schaub, mouvante, organique, ainsi que la très onirique scénographie de Anne Lezervant, basée sur un jeu de structures légères et modulables sur lesquelles se projettent des images, contribuent au cloisonnement clair des différents éléments du patchwork narratif tout en renforçant l’allégorie filée tout au long du spectacle de la plasticité cérébrale, socle de notre capacité de résilience.

Rêves et réalité finissent par se fondre dans des éléments plus proches de la métaphore jusqu’à l’apothéose de l’exploration physique du cerveau de Camille par elle-même et Youri, petite pépite visuelle de cette création. La musique live, interprétée par Edouard Demanche à la batterie, clavier et guitare, enrobe l’ensemble d’une atmosphère parfois légère mais le plus souvent oppressante.

Il en résulte un spectacle inclassable, porté par des acteurs toujours justes, malgré une partition difficile, à la fois voyage initiatique et récit dramatique, sorte d’inventaire émerveillé et très bien documenté de nos capacités cognitives véhiculant in fine un message d’espoir et posant une question essentielle : qui sommes-nous vraiment, au plus profond de notre être, au-delà de ce que nous nous cachons à nous-même et qui nous fait honte ?

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 Avril 2019 :Paques au balcon, la culture dans le salon

Certes il n'y a plus de saison, le climat se réchauffe, les gens se tuent pour des histoires vieilles comme le monde et globalement, tout fout le camp. Ce n'est pas une raison pour se morfondre. Allons de l'avant et régalons nous de musique, cinéma, théâtre, bouquins, expos... Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Jay Jay Johanson autour de son nouvel album "Kings Cross"
"A heartbeat away from the northeast" de Feu Robertson
"The grim reaper" de Harold Martinez
"Suspiros de Espana" de Quatuor Opus 333
"Grieg : Piano, Orchestral & Vocal Works, Chamber Music" par Divers artistes
"Cyclotron #3", tour d'horizon du label Partycul System qui fête ses 20 ans
"Ose Bashung" de Dirty Old Band
"1958" de Blick Bassy
Brune en concert au FGO Barbara
"Outsider" de Chine Laroche
"Dance EP" de Duke of Paris
et toujours :
"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Amour et Psyché" au Théâtre 71 à Malakoff
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Dom Juan" au Théâtre Le Ranelagh
"La démocratie de la peur" au Théâtre Aleph
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"Berlin en Seine" au Théâtre Essaion
"Anatomie de la joie" au Théâtre Essaion
des reprises:
"Une vie de pianiste" au Studio Hébertot
"La Logique des femmes" au Théâtre des Variétés
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Hey ! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Un tramway à Jérusalem" de Amos Gitaï
"Aujourd'hui, rien" de Christophe Pellet
"Disperata" de Edoardo Winspeare
Ciné en bref avec :
"Le Vent de la liberté" de Michael Herbig
"Boy erased" de Joel Edgerton
"Blanche comme Neige" de Anne Fontaine
"Dumbo" de Tim Burton
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Allons nous sortir de l'histoire ?" de Jacques Julliard
"Comment faire mentir les cartes" de Mark Monmonier
"Les âmes englouties" de Susanne Jansson
"Presidio" de Randy Kennedy
"Silens moon" de Pierre Cendors
"Sombre avec moi" de Chris Brookmyre
"Un fruit amer" de Nicolas Koch
"Un siècle américain, tome 3 : Notre âge d'or" de Jane Smiley
et toujours :
"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=