Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans la neige
Danya Kukafka  (Sonatine Editions)  janvier 2019

Le catalogue des éditions Sonatine est composé d’auteurs "maison" que l’on retrouve régulièrement avec grand plaisir dès qu’il nous propose un nouvel ouvrage (c’est le cas des R.J. Ellory, Jacques Expert et autres Robert Goddard) mais aussi de nouveaux auteurs qui intégrent régulièrement leurs publications. A chaque fois, cela nous procure de très belles découvertes et un réel plaisir de lecture.

C’est donc ici Danya Kukafka qui a l’honneur d’être publiée chez Sonatine avec son premier roman qui paraît l’année de ses vingt-cinq ans. Avec son ouvrage intitulé Dans la neige, c’est un thriller psychologique intense que nous proposent les éditions Sonatine, un ouvrage salué par Paula Hawkins (l’auteur de La Fille du train) qui y voit "un livre à la tension omniprésente. Des personnages, tous plus ou moins inadaptés à leur monde, fantastiquement dessinés par une plume aussi élégante que menaçante".

Avec Dans la neige, l’auteur nous embarque au milieu du Colorado pour nous livrer le portrait noir, intense et poignant d’une communauté traumatisée par le meurtre d’une jeune fille. Cette jeune fille, c’est Lucinda Hayes, retrouvée morte dans la neige. Lucinda était une fille qui ne laissait personne indifférent, on l’adorait ou on la détestait. Parmi ceux qu’elle ne laissait pas indifférent se trouvent trois personnages qui vont être les narrateurs de l’ouvrage.

On trouve Cameron qui passait son temps à l’épier, Jade qui la jalousait secrètement et Russ qui va enquêter sur sa mort brutale. Chacun leur tour, ils vont nous exprimer ce qu’ils savent et pensent de la jeune fille, leurs rapports avec mais aussi leurs secrets. Très vite, ce drame va tourner pour eux à l’obsession, tous trois sachant que la vérité peut les sauver ou les détruire.

Ce roman choral, parfaitement construit emmène le lecteur à l’intérieur de la communauté dévoilant leurs sentiments suite au décès de l’une des leurs et assez vite, on se rend compte que les trois narrateurs ont des secrets, des choses à cacher. On ne suit pas une enquête policière classique, la résolution du meurtre se fera au travers des récits des trois personnages qui ont des personnalités complexes et des liens avec la victime. Ils évoquent le passé, le présent, leurs souvenirs et leurs rêves mais aussi les doutes qu’ils éprouvent face à ce meurtre.

Le rythme du livre est plutôt lent mais cela ne pose pas de souci de lecture, il ne baigne pas par des multiples rebondissements que l’on a l’habitude de trouver dans d’autres thrillers. La qualité de cet ouvrage repose sur autre chose, notamment sur sa dimension psychologique mais aussi sur le portrait dressé de cette communauté.

A travers les descriptions précises faites par l’auteur des trois narrateurs, le lecteur trouve très rapidement l’envie d’en connaître plus sur eux car on sent vite que la résolution du meurtre est présente en eux. En même temps, l’alternance des points de vue voulue par l’auteur permet d’enrichir l’intrigue du meurtre et la lenteur du récit permet de dégager une ambiance pesante dans l’ouvrage.

Et puis il y a cette neige, omniprésente dans l’ouvrage, qui s’apparente presque à un personnage. Elle aussi participe fortement à l’ambiance pesante de l’ouvrage, dissimulant aussi les secrets des différents protagonistes jusqu’au dénouement final.

Une fois encore et dans un registre différent d’autres livres parus, les éditions Sonatine nous ont déniché un bien bel auteur que cette Danya Kukafka qui a fait le choix de nous proposer un très bon roman d’ambiance, un superbe thriller psychologique en mettant l’accent sur la psychologie des personnages à la place de l’enquête. C’est parfaitement réussi et l’ouvrage, bien que rythmé par une certaine lenteur, s’avère très addictif des les cent premières pages lues.

Dans la neige est donc une très belle surprise et il ne serait pas surprenant qu’un éventuel prochain roman de cet auteur soit de nouveau publié chez Sonatine.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Danya Kukafka
Le Facebook de Danya Kukafka


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=