Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Merci
La Folie Théâtre  (Paris)  février 2019

Comédie écrite par la Compagnie de l'Absinthe, mise en scène de Wilhem Mahtallah, avec Alexandra Branel, Alix Kuentz, Wilhem Mahtallah, Jean-Denis Marcoccio, Raphaël Plockyn, Eve Saint-Louis et Lucie Tarrade.

Une pièce de théâtre, "Versailles, le palais des venins" se prépare, emmenée par son auteur et metteur en scène Jacques Guerrera-Costes (Alix Kuentz, excellent). C'est l'occasion d'assister à la fabrication du spectacle et d'entrer dans ce monde particulier avec ses acteurs.

Après le prometteur "Diluvienne - Paroles d'encre", leur précédent spectacle, William Mahtallat et la Compagnie de l'Absinthe ont choisi un ton beaucoup plus léger pour parler de l'univers des planches. C'est vers la comédie déjantée qu'ils se sont tournés, empruntant un chemin déjà bien fréquenté, notamment par les jeunes compagnies.

Avec un ton résolument décapant, la compagnie propose donc une exploration du processus de création d'un spectacle. De l'audition à la recherche de salles en passant par les rapports des comédiens avec le metteur en scène ou entre eux, avec un humour au vitriol, ils ne cachent rien des dessous du métier.

On ne leur en voudra pas pour les quelques spectateurs malmenés sur scène, qui feront le plaisir (et le soulagement) du reste de la salle. On sera en revanche plus sévère sur le manque de finesse dans l'écriture (venue sans doute de l'écriture de plateau). Mais si on accepte cet humour potache et une certaine facilité, on passera un bon moment avec des personnages parfaitement campés.

Montrant tous les à-côtés du métier, les errements et les balbutiements, avec sa succession de scènes de répétitions, le spectacle devient parfois inévitablement redondant et s'enlise un peu, manquant de rythme à quelques moments.

Qu'importe, l'attente est finalement récompensée avec la représentation finale dont on a pu suivre tous les préparatifs et qui part rapidement dans la cinquième dimension dans une folie jubilatoire et complétement réussie qui cristallise tout le délire accumulé des personnages et de la mise en scène de Jacques Guerrera-Costes.

Dépeignant les cuisines d'une pièce avec excès et talent, n'occultant rien des des comportements du théâtre, "Merci" dénonce avec pertinence certaines dérives comme l'exploitation des jeunes compagnies ou les mises en scènes absconses des artistes "émergents".

Il permet enfin et surtout à une brochette de très habiles comédiens d'éclater avec talent dans un délire totalement assumé, qui fait certes grincer des dents, mais peut aussi se révéler franchement hilarant.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=